Genève. La loi sur la laïcité: Les féministes crient à la discrimination envers les musulmanes voilées.

Genève

Une loi «contraire aux droits fondamentaux», «discriminatoire» et «indigne de la Genève internationale»: c'est ce que veulent combattre quatre comités issus de la gauche et des associations, qui se sont unis contre la loi sur la laïcité de l'Etat (LLE).

De son côté, le comité féministe dénonce une loi qui discrimine les femmes, en particulier les musulmanes: «Elle prive les femmes portant un voile d'une partie de leurs droits politiques et les exclut de l'accès au travail dans le secteur public, donnant un exemple désastreux pour l'ensemble de l'économie», indique le comité.

(.,.)

Source et article complet

 

Rappels:

Washington : les féministes défilent en voile islamique contre Trump

Le féminisme face à l’islamophobie occidentale

 

5 commentaires

  1. Posté par Joseph le

    Ça c’est le sommet, les féministes de gauche qui s’insurgent contre la laïcité (principe issu de la gauche) pour encourager la discrimination des femmes par le port du voile… Cherchez l’erreur! Ces frustrées sont des malades mentales, elles ne devraient pas être en liberté, elles ont perdu le contact avec leur propre réalité. Nous atteignons des niveaux d’incohérence stratosphériques. Ont-elles seulement un QI? A mon avis, seuls le limbique et le reptilien doivent être en état de marche.

  2. Posté par fabiola le

    le comité féministe dénonce une loi qui discrimine les femmes, en particulier les musulmanes: «Elle prive les femmes portant un voile d’une partie de leurs droits politiques et les exclut de l’accès au travail dans le secteur public, donnant un exemple désastreux pour l’ensemble de l’économie». Qui va engager des femmes voilées dans les pays non musulmans ? Elles pensent les faire travailler dans quels emplois ?

  3. Posté par Yolande.C.H. le

    La liberté religieuse que défend l’état de droit est celle de l’individu qui peut adhérer, changer ou renoncer à une religion; l’état n’a aucun devoir de souscrire à l’application de préceptes exigés par une religion quelle qu’elle soit, quand cela déborde sur l’espace public et remet en cause les habitus et les règles en usage, valables pour toute la communauté citoyenne et pour ceux qui font le choix de résider sur le territoire.

    Aux adeptes d’une religion leur sont concédés des lieux de cultes, respectant ainsi la possibilité qu’ils peuvent s’y recueillir. Qu’ils respectent eux aussi une structure qui a fait ses preuves quant à la sécurité dont on jouit ici, plutôt que de forcer les services de renseignements à devoir continuellement se développer pour détecter les dérives et les menaces, comme c’est le cas actuellement, pompant dans les caisses publiques au détriment des besoins de la communauté civile.

  4. Posté par steve le

    Les féministes qui défendent l’islam? Mdr

    Ces femmes sont aussi idiotes qu’inutiles. Épouse un musulman et tu verras bécasse! Viol , esclavage pédophilie, une vraie religion d’amour respectueuse des droits des femmes….

  5. Posté par UnOurs le

    Il faut oublier toutes les idées de féminisme, d’écologie, de progressismes divers, non tout cela est seulement calibré de la façon suivante: comment nuire le plus au monde européen, au monde blanc. Et les ethnomasochistes ne sont pas les moins virulents à la manoeuvre.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.