Communiqué : Préférence indigène. l’UDC et le MCG décidés à unir leurs forces

Nôtres D'abord

Préférence indigène : l’UDC et le MCG décidés à unir leurs forces

 

L’UDC et le MCG ont en commun la volonté politique de protéger les travailleurs suisses, ainsi que les résidents intégrés sur le territoire, en subordonnant la délivrance de nouveaux permis de travail à la démonstration par l’employeur que sa recherche d’un travailleur local disposant des compétences requises s’est avérée infructueuse. Ainsi, pour le canton de Genève une partie des plus de 100'000 frontaliers pourrait être remplacée par des demandeurs d’emplois et diminuer ainsi le nombre de personnes au chômage et à l’aide sociale. Dans le but de donner aux autorités les moyens de mettre en œuvre une politique effective de préférence indigène, l’UDC et le MCG décident d’unir leurs forces. Le MCG s’engage à récolter des signatures pour l’initiative fédérale UDC  « Pour une immigration modérée » et l’UDC  Genève à apporter son plein soutien à l’initiative cantonale MCG «Frontaliers : stop » ; l’UDC renonce en conséquence à son initiative cantonale « Genève d’abord » qui fait double emploi. Par cette action conjointe, l’UDC et le MCG entendent donner un signal fort à la population quant à leur ferme volonté de défendre la main-d’œuvre locale contre une concurrence déloyale croissante en provenance de l’Union européenne.

 

Pour tous renseignements :

Marc Fuhrmann, Député, président : 079 370 19 47

Yves Nidegger, Conseiller national : 076 382 48 00

 

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.