Attentat à Paris : l’ami d’Azimov travaillait à l’Office français de l’immigration

ofii

Comble. Abdoul Hakim A., l’ami du terroriste Khamzat Azimov arrêté dimanche 13 mai à Strasbourg (Bas-Rhin) et dont la garde à vue a été prolongée, était en CDD à l’Office français de l’immigration depuis janvier, d’après une information relayée par France Info.

Les enquêteurs peuvent rire jaune. Abdoul Hakim A., l’ami de l’auteur de l’attaque au couteau à Paris, samedi 12 mai au soir, travaillait depuis janvier à l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Offi) à Strasbourg (Bas-Rhin), d’après une information rapportée par France Info.

 

« Tous les contrôles légaux ont été effectués »

Le proche de Khamzat Azimov, lui aussi originaire de Tchétchénie, « travaillait depuis janvier en CDD à l'accueil de l'Ofii, un poste qui n'était pas à responsabilités, et son contrat avait été renouvelé jusqu'à décembre », a fait savoir le directeur général de l'Office, Didier Leschi, précisant qu’il avait été mis à pied lundi 14 mai. Il assure que lors de son embauche, « tous les contrôles légaux ont été effectués, notamment la vérification du casier judiciaire », mais qu’il « n’avait pas casier ».

Abdoul Hakim A. a obtenu la nationalité française à l’âge de 13 ans. Il avait ensuite effectué sa scolarité dans le même lycée strasbourgeois que Khamzat Azimov. Il était suivi des services de renseignements depuis son mariage religieux avec une Francilienne radicalisée de 19 ans qui avait tenté de partir en Syrie.

Source

Nos remerciements à Λlex Λ

 

Un commentaire

  1. Posté par hausman conrad le

    Office français de l’immigration et de la desintégration ! Pour accélérer le grand remplacement des populations on place directement des envahisseurs dans les administrations : On arrète pas le progrès.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.