Suisse. Valais: Un Irakien tente de livrer de la drogue à son fils en prison

drogue

Un père irakien a été condamné par la justice valaisanne pour avoir tenté de livrer à son fils en prison de la drogue cachée dans des fruits.

Après une maman condamnée l’an dernier pour avoir livré de la drogue à son fils en prison, cette fois c’est un papa ayant fait de même avec son fiston qui vient d’être puni par une peine similaire de dix jours-amende avec sursis, une amende de 400 francs et de 450 francs de frais de justice.

(...)

Source

Nos remerciements à Info

9 commentaires

  1. Posté par Thomas le

    Et moi j’ai pris 600.-d’amende pour avoir envoyer ma feuille d’impôt avec 3 jours de retards ahahhahahahahahahahahah…je crois que je vais faire mes bagages et me casser de ce pays avant de devenir complètement dingue…..

  2. Posté par JeanDa le

    Toujours et encore la même réponse :
    DEHORS !!!

  3. Posté par fabiola le

    Ridicule amende et ridicules frais de justice, nous on aurait pris combien ? C’est incroyable, même les juges ont peur de ces « ethnies préfabriquées à foutre la m… « , s’ils faisaient quelques vrais exemples, toute la communauté étrangère serait vite au parfum que les pays auxquels ils s’accrochent ne ressemble en rien au paradis qu’ils pensaient. Nous on paie plein pot pour le moindre pet de travers.

  4. Posté par Tommy le

    A Carole @
    Durant les heures de travail ( pour les autres…) il n’y a aussi que cette faune colorée chez Media-Markt et Lidl.
    Ces énergumènes proto- larvaires sont de toute manière inemployables sur le marché de l’ emploi, quoi qu’en disent les adeptes du vivre-ensemble. ( vivre, pas travailler!)
    Qui engagerait une voilée illettrée et revendicatrice?
    Même chez Caritas ou Emmaus, ils n’en voudraient pas.

  5. Posté par Antoine le

    Si les fiston est en prison, qu’il y reste !
    Le père ne pourra pas payer à moins de vendre de la drogue …
    L’amende sera payée par le service social (NOS impôts).
    Magnifique auto-goal des juges (à la limite de la crétinerie)

  6. Posté par Carole le

    En visite dans un magasin ALDI sur Neuchâtel… Que des femmes voilées, des noirs et des arabes… Un gamin de cinq ans avec son iPhone… Ai-je fait un mauvais rêve?

  7. Posté par Patricia le

    Oulà les juges et leur fabuleux sens de la punition. De vrais winners.
    450.- ? C est tout ?
    Alors que certains prennent le double pour un peu d alcool ??
    Non franchement nous avons des juges qui ont vraiment un je ne sais quoi que l on ne saurait expliqué tellement c est absurde !
    C est un appel à la récidive.
    Mais garde aux autochtones qui ne paient pas à temps impôts amendes ou taxes !!

  8. Posté par bonardo le

    N`avions nous pas voté ?
    Expulsion immédiate.

  9. Posté par UnOurs le

    Je note que la condamnation est ridicule, que l’amende sera payée avec ce qu’ils touchent « du social », qu’ils ne seront pas expulsés et que ces allogènes continueront donc à « squatter » allégrement notre beau canton, avec tout ce que cela implique en terme de coûts et de profonds dégâts identitaires.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.