Bradford (Royaume-Uni) : des jeunes immigrés pakistanais ont caillassé des pubs « parce qu’ils étaient tenus par des Blancs »

Capture_d_e_cran_2018_01_10_a_13_03_45

Bradford « se dirige vers le désastre » et le conseil municipal a laissé « la haine raciale et la perception de peur devenir un vrai problème », a prévenu le président d’un comité de surveillance.

Le conseiller municipal Arshad Hussain, qui préside le comité d’examen et de contrôle des entreprises du conseil de Bradford, a déclaré qu’il y avait «de nombreux quartiers dans cette ville» où les gens avaient peur d’aller, selon leur appartenance ethnique.

(…) « Trois bars ont étés visés par un caillassage le 5 novembre, de jeunes pakistanais en sont les responsables ».

Les bars Red Lion et Round Thorn, à Thornton Road, étaient parmi ceux qui étaient visés.

« Ce sont les seuls établissements tenus par des Blancs dans le quartier. Aucun établissement tenu par des immigrés n’a été attaqué. Ils ont été ciblés parce qu’ils étaient blancs », at-il ajouté.

« Il y a tellement de zones dans cette ville où les Blancs ont peur d’aller »

(…)

Telegraph & Argus via Fdesouche.com

6 commentaires

  1. Posté par odin29 le

    Maury, me permettez-vous de faire suivre?
    Merci pour ce rappel…Mr Poniatowski avait pressenti la triste réalité d’aujourd’hui. Un peu comme L.F Céline, visionnaire lui aussi.

  2. Posté par Maurice le

    Tout à fait, Socrate@LasVegas, il nous faut sortir de Schengen et de tout ce qui nous lie à l’Union européenne, afin de traiter avec elle non par des accords bilatéraux contraignants, mais avec des alliances libres…

  3. Posté par Socrate@LasVegas le

    @Maurice: EXACTEMENT!! De 2 maux choisissons le moindre et SORTONS DE SCHENGEN!! Nous serons alors maîtres chez nous et, à contrario des pays de l’ue, encore compétitifs, inventifs et non submergés de problèmes insolubles et sans perspective d’avenir!
    Il est temps de croire en nous!! C’est la dernière qui sonne…

  4. Posté par Yolande.C.H. le

    Ce que la situation à Bradford démontre:

    Quand la population locale (blanche) était majoritaire, le vivre ensemble était possible. Lorsqu’il y a inversion, cela devient extrêmement problématique ou plutôt cela se passe comme dans le pays d’origine de ces ressortissants: la plus grande méfiance est de mise, il faut être sur ses gardes et ne pas toucher à leur « territoire ».

  5. Posté par Maurice le

    Il ne se passera pas grand-chose : les tenanciers blancs de ces pubs déménageront, ils ouvriront un pub ailleurs ou feront autre chose, et cela fera encore plus de place pour les immigrants. C’est d’ailleurs comme ça que les immigrants s’étalent, prennent toute la place, puis persécutent les anciens habitants qui, devenus minoritaires, sont obligés de s’en aller, car personne ne viendra les défendre. Et cela se passe dans tous les pays de l’Europe où les immigrants arrivent en masse, et se taillent ainsi des espaces aux dépens des autochtones. Des espaces qui deviennent des quartiers entiers, qui sont aussi des bourgs, bientôt des villes, des villes du tiers-monde, et la boucle est bouclée : les immigrants sont chez eux et ont fait de nos villes des bidonvilles…

  6. Posté par maury le

    La Grande Bretagne va vers la catastrophe sa politique (comme la notre) avec la priorité étrangère et la livraison volontaire du pays aux envahisseurs va conduire soit à la soumission totale soit à une révolution de ceux qui en ont marre d’être traités d paria dans leur propre Pays!!
    Je rajoute ce qu’à dit monsieur Poniatowski à propos de la dérive française:
    C’était il y a 41 ans ! À lire absolument

    C’était quelqu’un qui voyait bien l’avenir de la France!!! Un visionnaire en quelque sorte.

    Il y a 41 ans, Mr Poniatowski (ancien ministre) écrivait ces lignes.… Lisez-les bien attentivement ….

    > > > > > > > >
    > > > > > > > >
    > L’ancien ministre giscardien, Michel Poniatowski, écrivait dans son livre-testament une conclusion dont on ne voit pas quelle ligne on pourrait changer 41 ans plus tard.

    > > « Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer.
    Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. Ces pages peuvent apparaître cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond.
    Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui du campement avancé du tiers monde africain.
    Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours. Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées.
    Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes. Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression.
    Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’état sa place normale. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit.
    « Où sont les grandes tâches dévolues à l’État ? La Justice, l’Armée, l’Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l’abandon, et en décomposition à travers le monde. Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’État. »
    > « Si la vérité vous choque, faites en sorte qu’elle devienne acceptable, mais ne bâillonnez pas celui qui en dénonce l’absurdité, l’injustice ou l’horreur. »
    > > > >
    > > > > Faites suivre, c’est criant de vérité!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.