76% des Suisses approuveraient l’initiative anti-burqa et 48% consentiraient à une reconnaissance de l’islam.

Suisse

S'ils devaient voter aujourd'hui, les trois quarts des Suisses accepteraient l'initiative anti-burqa. Ils semblent toutefois bien disposés envers l'intégration des musulmans.

48% des Suisses consentiraient à une reconnaissance par l'Etat des communautés islamiques, pour autant qu'elles s'organisent de manière démocratique et se déclarent en faveur d'un islam moderne et modéré.

(...)

Source et article complet

15 commentaires

  1. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Est-ce que le publique interroge était bien le même?
    Il y a déjà des endroits en Suisse où 48% de la population ou presque est musulmans – ou en tout cas où statistiquement il n’est pas du tout difficile de tomber sur des musulmans – ce qui peut expliquer le taux de réponse favorable à la 2ème question.
    Quant à la 1ère question, il est evident que ce n’étaient pas les mêmes sondés.. ou qu’il s’agit de manipulation… rien ne peut plus nous étonner au point où on en est…

  2. Posté par Liberté et patrie le

    Les sondages manipulés

  3. Posté par Jean-Francois Morf le

    Toutes ces initiatives UDC tournent autour du pot:
    Pour éviter de dégénérer comme les 55 pays où les mahométans ont assassiné 669 million de non-musulmans, une simple initiative suffit:
    Mollahs et imams sont autorisés à enseigner le code pénal suisse. La sharia est totalement interdite en Suisse.

  4. Posté par Amarillys Taylor le

    Comment penser un seul instant que l’on puisse accepter cette idéologie comme une autre vrai religion ? nous devons exiger la réciprocité et comme cela est impossible, il est également impossible d’accepter ces us d’un autre âge. Alors si 48 % de suisses ignares peuvent penser qu’ils veulent s’intégrer, je leur conseille de lire attentivement le coran et ils verront que les musulmans et leurs croyances sont incompatibles avec notre démocratie.

  5. Posté par Dominique Schwander le

    Tant que l’islam n’aura pas jeté à la poubelle le coran, les hadiths et autres textes idéologiques, doctrinaires, archaïques, antidémocratiques, immoraux, assassins et barbares, nous ne devons pas reconnaître l’islam (ou l’oumma) comme une église, une société de bienfaisance ou d’utilité publique, plutôt reconnaître la nouvelle « religion » technologique du culte des données, le Dataïsme! L’islam est une idéologie autoritaire et militante, comme le nazisme, le maoïsme, le communisme, le castro-chavisme, l’Inquisition catholique espagnole… ce n’est pas une religion comme nous l’entendons en Occident au XXI ème siècle. Chers concitoyens ouvrez les yeux, lisez coran et un choix des quelques 1 million et demi de hadiths ou dires du messager Mahomet, ne vous laisser plus être désinformés est manipulés par les masses-médias subventionnés en votant contre la redevance pour la TV…
    Ce n’est pas à nous d’intégrer les musulmans, les Africains, etc, c’est à eux de faire l’effort de s’assimiler chez nous. Assimilation c’est bien différent qu’intégration, d’autant plus que pour l’UE, intégration signifie inclusion!

  6. Posté par Willy le

    Si un jour par malheur l’islam est reconnut en Suisse et qu’une partie de l’impôt ecclésiastique est attribué à cette secte mortifère, et bien ce sera le temps pour moi de refuser cet impôt. C’est exclu que je finance 1.- cette saloperie d’idéologie totalitaire dans mon pays.

  7. Posté par conrad.hausmann le

    Une grande baffe de plus pour tous nos moralistes du « vivre ensemble » !

  8. Posté par Antoine le

    Islam = secte mortifère
    L’islam est une idéologie, ce n’est PAS une religion.
    L’islam ne doit PAS être reconnu en tant que religion, ce serait une FAUTE MORTELLE pour notre démocratie.
    Il y a déjà 5-6% de personnes muzz en Suisse. Avez-vous vu et lu le nombre de revendications et autres injonctions de la part de cette minorité ?
    Je suis pour respecter cette minorité si celle-ci daigne s’intégrer dans NOTRE société.
    Nous constatons tous les jours que ce n’est PAS le cas !
    Ceci est voulu par les imams et autres directeurs de la foi muzz. Il leur INTERDIT de s’intégrer de peur de perdre les ouailles …
    Avec les muzz, c’est TOUJOURS à sens unique.
    Quelques sourates :
    Sourate 4,90: « [tuez-les où que vous les trouviez] à l’exception de ceux qui visitent une tribu (qawn) à laquelle vous êtes liés par un traité ou de ceux qui viennent vous trouver le cœur serré à l’idée de vous combattre ou de combattre leur tribu ; si Dieu l’avait voulu, Il les aurait rendus maîtres de vous et ils vous auraient combattus. Aussi, s’ils vous évitent, ne vous combattent pas et vous offrent leur soumission, Dieu ne vous permet pas de leur témoigner de l’hostilité ».
    Sourate 8,17: » Vous ne les avez pas tué (ces infidèles). C’est Allah qui les a tués. Lorsque tu portes un coup, ce n’est pas toi qui le porte mais Allah qui éprouve ainsi les croyants par une belle épreuve »
    Sourate 9,5: « Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux ».
    Sourate 9,28: « Ô vous qui croyez, les infidèles (associateurs) ne sont que souillure (impureté)… »
    Les menteurs nous ont présenté cette secte mortifère comme un  »religion » d’Amour et de Paix.
    Je voterai OUI à no billag !
    J’en parle avec mes voisins et amis.

  9. Posté par Gabrielle le

    48% en faveur de la mainmise musulmane… ça laisse songeur (ou pas…) sur l’avenir culturel, sociétal et religieux de notre futur ex-pays…

  10. Posté par Yolande.C.H. le

    C’est la reconnaissance d’une utilité publique et non de la religion en tant que telle qui doit motiver la décision des citoyens.

    Avec tous les problèmes déjà bien présents engendrés par leurs règles de vie (non mixité, dispenses de cours, lieux de prières qui vont progressivement envahir les établissements publics et privés (si cela se passe en France, pourquoi pas bientôt, en Suisse), refus d’exercer certaines professions, censure de traditions trop imprégnées de culture chrétienne, ostracisation),elle se loge où, l’utilité publique ? Ne pas les faire sortir du bois, pour maintenir la tranquillité, jusqu’à ce qu’ils prennent la main ?

  11. Posté par Claire le

    Tout cela paraît bien incohérent et contradictoire. Trop de gens pensent que l’islam est une religion comme une autre et qui a donc toute sa place dans nos sociétés. S’ils lisaient le coran, ils s’apercevraient qu’ils veulent simplement prendre notre place, en nous convertissant, ou en nous soumettant, ou en nous tuant….

  12. Posté par bigjames le

    Oui à NO BILLAG et 732

  13. Posté par aldo le

    NO-BILLAG S’IMPOSE ENCORE UNE FOIS.
    Floraison des sondages exprimant une volonté de manipulations des médias, théoriquement à la botte du C.F. et du parlement, mais à l’analyse instigateurs des propagandes visant à favoriser leurs propres choix d’élus déjà en poste, sans aucune légitimité politique autre que celle d’une dictature gauchiste s’étendant de l’extrême-gauche jusqu’au PDC. (Mettan compris!).

    Le différentiel entre burqa et islam n’est que la conséquence d’une propagande visant à faire croire qu’il y a un choix, avec un islam doux, comme les drogues douces pour en généraliser le commerce, comme la mobilité douce à coup pour fabriquer des bouchons et légitimer l’interdiction de l’automobile.

    Un islam doux pour les gogos, c’est simplement des islamistes qui négligent d’aiguiser consciencieusement leurs couteaux, du baratin pour feignasses en mal de mâles. Ces gauches de pourris favorisent le crétinisme et l’anarchie pour flanque notre pays à terre comme en voulant désarmer les Suisses etc. pour le reste lisez les observateurs.ch et leurs commentaires eux, légitimement parfois saignants et pensez à verser une participation.

  14. Posté par Bussy le

    48% de doux rêveurs qui n’ont pas encore compris que l’islam est totalement incompatible avec la démocratie !

  15. Posté par Marcassin le

    Combien de fois faudra-t-il le répéter.
    Il n’y a pas d’islam modéré il n’y a que l’islam régi par le coran et les hadiths.
    Le coran est incréé donc inadaptable.
    L’islam est politique (le musulman n’a qu’une patrie : l’oumma), juridique avec la charia (c’est la seule loi qu’il doit respecter jusque dans ses toilettes), religieux avec le coran, et les trois sont indissociables étant une théocratie.
    Un musulman restera toujours fidèle à l’oumma et pas à une patrie, s’il n’a pas abjuré ce cancer moral.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.