Jérusalem: Les musulmans et les juifs sont stupides

Jerusalem_Dome_of_the_rock_BW_1

Par Sami Aldeeb

Je ne reconnais ni l’État d’Israël ni l’État de Palestine parce que ce sont deux États racistes. À mon avis, Jérusalem est la capitale de l’État unique de la Méditerrannée à la rivière du Jourdain.

Si tu te querelles avec ton frère, essaieras-tu de diviser ta mère en deux morceaux?

Cette analogie s’applique à toute la Palestine – appellez-la comme vous le voudriez – et en particulier à la ville de Jérusalem.

Ceux qui s’intéressent à la pensée juive et islamique voient qu’ils sont les deux facettes de la même monnaie. Les Juifs considèrent les frontières d’Israël depuis l’Euphrate jusqu’au Nil, et ils considèrent les non-juifs comme impurs. Certains parmi eux rejettent la présence de non-juifs à Jérusalem, et même dans ce qu’ils appellent le grand Israël en tant que citoyens ayant les mêmes droits. C’est le secret de l’absence d’une constitution pour l’État d’Israël, parce que les Juifs seraient obligés de mettre un article affirmant le principe de l’égalité sans discrimination sur la base de la religion.

Les musulmans rejettent également le principe de la pleine citoyenneté et, quand ils le peuvent, ils appliquent ce qui est énoncé dans le Coran, la Sunna de Mahomet et les livres juridiques reconnus. C’est ce qu’a fait Daesh. La loi islamique donne à ceux qui ne font pas partie des Gens du Livre le choix entre l’Islam ou l’épée avec le rapt des femmes et l’esclavage. Quant aux Gens du Livre, ils ont le choix entre l’Islam, le paiement du tribut en état d’humiliation et l’épée avec le rapt des femmes et l’esclavage. Ils sont appelés ahl dhimma (gens protégés). Les gens protégés ne sont pas traités comme des citoyens, mais leurs droits sont diminués dans divers domaines. Les pays arabes et musulmans n’acceptent pas le principe de la liberté religieuse, tel que stipulé à l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme: «Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites”.

Les musulmans ne sont pas satisfaits d’un État depuis l’Euphrate jusqu’au Nil, mais ils veulent soumettre le monde entier à l’islam, y compris l’occupation de Rome … selon les déclarations de beaucoup de leurs cheikhs et ce qui est indiqué dans leurs livres juridiques reconnus. Ils considèrent les non-musulmans comme impurs selon le texte du Coran (9:28), et ils n’ont pas le droit d’aller à La Mecque ou à Médine.

Nous sommes donc devant le système de dhimma (protection) des deux parties:
– La partie juive qui porte atteinte aux droits des non-juifs. 
– La partie musulmane qui porte atteinte aux droits des non-musulmans.

La seule solution à mon avis est l’établissement d’un État citoyen qui inclut la terre entre de la Méditerrannée à la rivière du Jourdain, en plus de la Jordanie, du Liban et de la Syrie, avec des droits égaux pour tous, quelle que soit leur religion, avec pour capitale Jérusalem.

Cette zone est suffisamment large pour trouver une solution au problème des réfugiés palestiniens et aussi à ceux parmi les Juifs qui veulent vivre dans cette région. Au lieu d’être un problème, la présence des juifs devient une bénédiction pour la région, avec leur dynamisme scientifique et culturels.

Cette solution exige à la fois des musulmans et des juifs d’abandonner leurs principes diaboliques et d’accepter le traitement des autres en tant qu’êtres humains et citoyens ayant les mêmes droits et devoirs.

Mais accepteront-ils cela?
La réponse est à laisser au temps.
En attendant, les gens de cette région continueront à payer la facture de leur stupidité et de la stupidité de leurs penseurs et de leurs dirigeants.
.
Sami Aldeeb, Dr en droit, professeur des universités

Directeur du Centre de droit arabe et musulman: http://www.sami-aldeeb.com  
Auteur d’une traduction française, une traduction anglaise et une traduction italienne du Coran (actuellement sous presse) par ordre chronologique, et d’autres ouvrages

21 commentaires

  1. Posté par Sami Aldeeb le

    Cet article a paru aussi en arabe: http://www.ahewar.org/debat/show.art.asp?aid=581761
    Il est disponible en vidéo
    en arabe: https://youtu.be/XR9lig-8y7M
    et en français: https://youtu.be/NHbJ3qlWw-M

    Ceux intéressés peuvent voir mon article: Discriminations contre les non-juifs en Israël 1992: https://goo.gl/mzmLXL

    Ceux intéressés par mes critiques de l’islam, peuvent se référer à mes nombreux ouvrages en différentes langues: http://www.blog.sami-aldeeb.com/mes-livres/
    et à mes vidéos: https://www.youtube.com/user/samialdeeb
    notamment à mes deux vidéos:
    https://youtu.be/1N88_KygpIQ
    https://youtu.be/x2BgpjYqp_U

  2. Posté par Sentinelle le

    @ Sami Aldeeb le 14 décembre 2017 à 07h13

    Cela ne me fait rien d’être rangé comme « judéophile » parmi les « stupides »… Mais puisque vous citez Jésus qui pleure sur Jérusalem, je vous conseille de lire les textes qui parlent de l’avenir de cette ville et du peuple juif (déjà la suite dans l’Evangile de Matthieu, ch. 24 et 28 ; ensuite peut-être le début des Actes des Apôtres ; les épîtres de Pierre et Jean, témoins oculaires de la résurrection du Christ ; peut-être encore le début et la fin de l’Apocalypse… Mais également toute une série de textes prophétiques de l’Ancienne Alliance, p.ex. Esaïe ch.40-66 / Jérémie 33 / Ezéchiel 36+37, etc., etc.)

    Permettez-moi de vous rappeler encore les témoignages de nombreux (!) musulmans qui sont devenus chrétiens et dont la vie a été radicalement et complètement transformée par la lecture de l’Evangile. Parmi eux, p.ex. un ancien imam et professeur d’Al Azhar, Mark Gabriel, ou un ancien tireur d’élite du Fatah, Tass Saada (dont on peut consulter les biographies et livres sur Internet. On pouvait même les écouter lors de conférences en Suisse…).

  3. Posté par MC Foreign-Office le

    Vous ne parlez pas des chrétiens dans cette affaire, comme si ils voudraient tirer les marrons du feu en semant la zizanie en juifs et musulmans ?

    Maintenant que les pays du golfe affichent ouvertement leur sympathie à Israël, tout comme le font l’Egypte et la Jordanie tandis que le Liban chrétien maintenant inféodé aux mollahs iraniens deplus en plus menaçants, qui semble le plus « stupide » à vos yeux ?

  4. Posté par Sami Aldeeb le

    Les commentaires à cet article en français et en arabe de la part des judéophiles et des judéophobes me prouvent qu’on est loin de sortir du tunnel. L’humain n’est pas mis au centre des préoccupations, mais la religion. Cela confirme le titre de mon article que je dois étendre comme suit: « Les musulmans, les juifs, les judéophibles et les judéophobes sont stupides ».
    La question qui se pose: « Pourquoi je propose une solution que ni les juifs, ni les musulmans, ni les judéophibles, ni judéophobes n’acceptent? » Est-ce par manque de réalisme?
    La réponse est simple: « Un médecin doit prescrire le médicament qu’il estime approprié à ses partients. Ceux-ci restent libres de le prendre… mais ils doivent en assumer les conséquences ».
    Ce qui se passe me rappelle ces propos de Jésus: « Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses poussins sous ses ailes…, et vous n’avez pas voulu ! Voici que votre maison va vous être laissée déserte » (Mt 23:37-38).
    Cette région sera, tôt ou tard, un amas de ruines, en raison de la stupidité des juifs, des musulmans, des judéophiles et des judéophobes. Elle sera déserte, que ni juifs, ni chrétiens, ni musulmans, ni rats ni lézards n’habiteront.

  5. Posté par MC Foreign-Office le

    Combien de chrétiens du Moyen-Orient ont fuis ?

    Certainement plusieurs millions si ce n’est pas en dizaines de millions.

    Israël quant à lui, n’a ce problème, au contraire, des « juifs » d’Europe vont se réfugier en Israël chaque année et de plus en plus, étonnant, non ?

    Sami évoquait la possibilité de créer un grand état regroupant Israël, le Liban et la Jordanie, état régulé sur des bases laïques et sous la gouverne d’un comité de sages pouvant garantir une souveraineté pluriculturelle, un peu ce que fut le Liban. Dans les années 20 Ataturk avec la France et des représentants des divers courants musulmans avaient eu la même idée que Sami, le Liban était prospère, nous pourrions même dire, « l’Israël » du Moyen-Orient d’une bonne partie du 20ème siècle, les diverses obédiences collaboraient étroitement et même se complémentaient. Bon, il y a avait les grandes familles le long de la côte aux abords de Beyrouth,,, et d’autres régions, plus rurales, artisanales et industrielles, le Liban était un paradis, je le sais, je m’y suis rendu gamin et mes souvenirs sont encore à ce jour, presque intacts !

    Mais voilà, n’a t’il pas fallu que ce qui arriva, arriva et je me suis retrouvé à l’âge de 26 ans, dans un Beyrouth totalement détruit qu’on aurait voulu faire mieux qu’on n’aurais pas pu !

    Hélas, dans ce bas monde, les grandes idées ne mènent pas bien loin, 1975, c’était 49 après 1926, date de la création de la constitution libanaise, exemple de démocratie, d’harmonie presque un trop tapageuse, tout cela, dans un cadre féerique. Nourritures inégalées nul-part dans le monde, musique envoûtantes et parfums de vie !

    Oui Sami, c’était ça le Liban, tous frères, de quoi faire pâlir de jalousie le reste du monde, à un tel point que dès le début des massacres, les concurrents du Liban déroulaient leurs tapis rouges, tel un nuage gorgé gorgé de venins qui s’abat sans prévenir sur un peuple à la base pas concerné du tout du tout !

    A trop vouloir bien faire ou à trop bien faire tout simplement, fâcherait-on quelques dieux avides de sang ?

    Un vieil adage ne dit-il pas :

    « les chemins de l’enfer sont pavés de bonnes intentions ! »

  6. Posté par MC Foreign-Office le

    Je voulais également ajouter. Soudain des personne comme certains (*censure), droits dans leurs bottes rêvent de créer un état regroupant Israël, le Liban et la Jordanie sous hospice d’un consortium multi-culturel. Étrange que ce genre d’idées apparaissent alors que les enfants d’Israël aient enfin obtenu un statut de nation et pas avant. soudain alors qu’Israël devient un pays qui rayonne mondialement, je parle de son économie, de ses connaissances, de ses technologies et de ses innombrables resources culturelles, les bien-pensants lèvent le pouce et adjugeraient que la partie est finie, retour é la case chaos (comme dans le reste de cette partie du Moyen-Orient).

    Très généreux de la part de Sami, mais non-merci !

    Que les chrétiens commencent par créer une Europe unie avant d’être convertis à l’ilsam, ensuite, ils pourront donner leur avis !

    Shalom

  7. Posté par Sentinelle le

    J’ai toujours eu beaucoup d’estime pour Sami Aldeeb, le juriste courageux qui dénonce les méfaits de l’islam, le linguiste qui fait une traduction chronologique du Coran, j’ai salué l’idée un peu surprenante d’une zone internationale en Arabie Saoudite pour caser et nourrir les nombreux réfugiés musulmans… Mais quand je lis cet article où il qualifie les Juifs de « stupides » au sujet de Jérusalem, il descend dans mon estime… Car balayer d’une main 4000 ans d’histoire juive, est un peu léger… Bien sûr, il a le droit d’être athée et de nier les nombreux textes de la Bible qui parlent d’une alliance entre Dieu et Abraham et sa descendance, mais mésestimer l’importance de Jérusalem – depuis le roi David en passant par le messie juif Yeshoua jusqu’aux descriptions eschatologiques de l’Apocalypse – témoigne d’une incompréhension surprenante des Ecritures de la part de quelqu’un qui vient d’une famille palestinienne chrétienne…

    J’aimerais juste rappeler qu’il y a bel et bien une ambassade à Jérusalem, depuis 30 ans, et représentée aujourd’hui dans plus de 90 pays : c’est l’ICEJ (Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem), fondée par des chrétiens qui ont bien lu et compris les textes prophétiques, et qui soutient Israël par de nombreuses activités (humanitaires, culturelles et même politiques). Voici le lien (en anglais) :

    https://int.icej.org/

  8. Posté par MC Foreign-Office le

    Le terme judéo-chrétien date de l’après affaire Dreyfus, suite à des campagnes éloquentes et particulièrement répugnantes visant les juifs de France et une fois le traquenard tendu à Dreyfus démenti, il y avait comme une posture d’excuses en tous genres venant des coupables. Ce terme (judéo-chrétien) que je réfute, ils est apparu comme pour donner du pain à manger aux juifs après les avoirs bafoués (une fois de plus).
    Et depuis, chaque fois que le christianisme se sent menacé, certains n’oublient jamais de rajouter un petit « judéo » comme pour faire avaler l’amande amer enrobée d’amour et de joue gauche.
    Y en a mare de cette pseudo identité « judéo-chrétienne », les chrétiens seraient-ils tous originaires de Judée, car dans leurs égarement, ils oublient que ce qu’ils appellent « juifs » sont en fait des B’nei Israël (enfants d’Israël) et non des juifs comme ils aimaient le faire savoir afin de masquer le terme Israël du B’nei-Israël, cette fois après les passages des grecs et des romains !
    Les B’nei Israël ne sont pas tous des descendants de Judas ou tous originaires de Judée, il y avait 12 tribus d’Israël, si les chrétiens veulent revendiquer une appartenance à la Judée ou à Judas, libre à eux, mais qu’ils essayent de le prouver de manière plus élégante !!!!

  9. Posté par Daniel le

    Quel article à la con qui ne tient en aucun cas de l’histoire et des milliers d’exemples sur Jérusalem. Comme par exemple le cimetière du Mont des oliviers (west bank) et ses tombes juives de plus de 4000 ans ou même des prophètes sont enterrés. Le mur des lamentations que les arabes servaient comme pissotiere et déchetterie. Et même si vous mettez absolument tous les juifs du monde à Magaluf, alors du coup ce lieux deviendrait un haut lieux saint musulman … Le problème est ailleurs et tout le monde sur ce forum sait où. Arrêtez de jouer, c’est fatiguant à la fin. Sami Aldeeb est juste resté musulman dans son âme, il ne le sait simplement pas! basta.

  10. Posté par Vivi le

    Guy Millière analyse les raisons de la levée de boucliers qui succède à la décision de Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem. Il rappelle que Jérusalem n’a jamais été une ville musulmane et que le monde musulman et les Palestiniens ont fait de Jérusalem un symbole, une sorte de trophée qu’il faudrait retirer aux Juifs, car il y a dans l’inconscient collectif musulman l’idée que si Jérusalem est retirée aux Juifs, le judaïsme tombera, et Israël tombera aussi. Et, selon Millière, les dirigeants européens ont adopté le fantasme musulman.

    Donc, Donald Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël. Il avait promis de le faire pendant la campagne qui l’a conduit à la victoire. Il a tenu sa promesse.
    Donc aussi : il a commencé à mettre en place les procédures de transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. Ce qu’il avait aussi promis pendant la campagne.
    Ce qu’il a fait pourrait paraitre simple, logique, évident. Jérusalem est, depuis sept décennies, la capitale d’Israël et le reconnaitre devrait être aussi aisé que dire qu’il y a du soleil quand il fait beau et que le ciel est gris quand il pleut.
    Pourtant, cela ressemble à un immense scandale. Le monde musulman oscille entre colère et consternation. Les organisations terroristes “palestiniennes” sont au bord de la crise de nerf. Les dirigeants d’Europe occidentale trépignent d’arrogance et traitent une fois de plus Donald Trump d’irresponsable et d’abruti.
    Il en est ainsi pour des raisons qu’il devrait être inutile d’expliquer mais qu’il faut expliquer tout de même.
    Le monde musulman entretient depuis des décennies un fantasme obsessionnel qui consiste à vouloir nier l’existence d’Israël, et qui l’a conduit à tenter de détruire Israël par la guerre conventionnelle, par le terrorisme, puis par la propagande la plus abjecte et par des manœuvres diplomatiques sordides.
    Un fantasme s’est incrusté dans le fantasme : l’idée que Jérusalem était sacrée pour les musulmans, ce qu’elle n’a, en réalité, jamais été et qu’elle n’était pas une ville juive. Ce sont cependant les Juifs qui la faisaient survivre alors, et ce sont les Juifs qui l’ont fait renaitre peu à peu. Jérusalem n’a jamais été sacrée pour les musulmans, quand bien même ils l’ont conquise et occupée. Dans les années 1870, comme le montre très bien The Innocents Abroad [Les innocents à l’étranger] de Mark Twain, Jérusalem était une ville de province oubliée au sein de l’empire ottoman. Elle a toujours été fondamentalement une ville juive : les Juifs ne l’ont jamais quittée sauf sous le coup de massacres et de persécutions. Le monde musulman veut faire de Jérusalem un symbole, une sorte de trophée qu’il faudrait retirer aux Juifs, car il y a dans l’inconscient collectif musulman l’idée que si Jérusalem est retirée aux Juifs, le judaïsme tombera, et Israël tombera aussi.
    Les organisations terroristes “palestiniennes” ont été créées pour contribuer à la destruction d’Israël, et placées au service du fantasme et du fantasme incrusté dans le fantasme. Elles n’ont pas et n’ont jamais eu d’autre rôle que cette contribution : elles ne représentent aucun pays appelé Palestine, car il n’y a jamais eu de pays arabe musulman appelé Palestine, tout comme il n’y a jamais eu de peuple palestinien avant que le KGB invente cette notion, il y a cinquante ans.
    Dire que les organisations terroristes “palestiniennes” veulent faire de “Jérusalem-Est” leur capitale est de leur part une affirmation de ce qu’elles se donnent pour but de s’emparer du symbole, du trophée, et de le retirer aux Juifs aux fins que le judaïsme et Israël tombent.
    Dans leur définition de “Jérusalem-Est” se trouve la Vieille ville, donc les lieux saints, parmi lesquels le Kotel [le mur occidental du Temple israélite], que les organisations terroristes “palestiniennes” entendent présenter, sur un mode négationniste, et dans le cadre d’une négation plus vaste de l’histoire juive, comme le “mur d’al Buraq”. Al Buraq étant la créature ailée sur le dos de laquelle Mohamed est censé s’être envolé vers le ciel. Mohamed, si tant est qu’il ait existé, n’a jamais mis le pied à Jérusalem.

    [Un abonnement valable à la Ména est nécessaire pour lire la seconde moitié de cet article]

  11. Posté par trafapa le

    Les querelles familiales m’attristent toujours . Ne peuvent-ils pas vivre en paix ?

  12. Posté par Corto. le

    Il est écrit dans le Saint Coran qu’Allah a donné la Terre d’Israël aux enfants d’Israël et leur a ordonné d’y habiter (Coran, sourate 5:21) et les Arabes n’ont aucun droit sur cette terre.
    Le Coran est le livre le plus sioniste qui soit, il confirme que la terre d’Israël appartient aux Juifs, demande aux Juifs de s’y installer, sans ne jamais la quitter et même de combattre les non-Juifs qui y sont.
    Il suffit de lire les versets 20 et 21 de la sourate 5 pour s’en rendre compte :
    (5:21) « Oh mon peuple, entre la terre sainte (Israël) qu’Allah a décrété pour toi, et ne te rebelle pas à moins que tu ne deviennes perdant ».
    Allah affirme dans un arabe très clair, qu’il a accompli sa promesse de récompenser le Peuple d’Israël avec la Terre Promise. La même terre que les hordes arabes mahométanes conquérantes postérieures revendiquent comme exclusive contrairement à leur propre Coran.
    Coran, sourate 17/104: « Et qu’avant les temps derniers, Il ramènera les Enfants d’Israël pour reprendre possession de leur Terre, les rassemblant de tous les différents pays et nations » …
    « Et nous disons ensuite aux Enfants d’Israël « Demeure en sécurité dans le pays (de la promesse): mais quand le second des avertissements viendra à passer, nous vous rassemblerons ensemble en une foule mélangée »….
    « Et après lui, Nous dîmes aux fils d’Israël : « Habitez la terre, et lorsque s’accomplira la promesse de la vie future, Nous vous ferons revenir en foule »

  13. Posté par Corto. le

    Il est vrai que les catholiques et protestants irlandais, eux, ont montrés l’exemple en matière d’intelligence !

  14. Posté par Nathalie le

    En fait, les Israeliens auraient mieux fait d’appliquer les methodes des musulmans (nettoyage ethico-religieux), comme lors de la creation de ce magnifique pays qu’est le Kosovo… mais la, tout le monde aurait gueulé sur les mechants juifs.

  15. Posté par Danielle Borer le

    @Claude Haenggli : Sami Aldeeb n’est pas musulman. Depuis des années il essaye de réveiller les gens sur les dangers de l’islam. Je vous recommande son site : http://www.blog.sami-aldeeb.com/charte-du-blog/

  16. Posté par Claude Haenggli le

    Propagande mahométane sur lesobservateurs.ch ?

  17. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Vous ne reconnaissez pas l’état d’Israël et « l’état » de palestine?
    L’état d’Israël doit franchement trembler…
    Et vous vous permettez de parler de l’état d’Israël et de « l’état » de palestine qui n’a jamais existé comme s’il y avait une comparaison possible entre les 2???
    Tant pis pour vous si vous ne reconnaissez pas la seule démocratie du moyen orient, et tant que vous y êtes, pourquoi ne pas declarer aussi ne pas reconnaître les horribles pays européens, par définition racistes, colonisateurs et beaucoup trop blancs?
    Pourquoi ne retournez vous par chez vous, pour essayer de briguer un poste de professeur de « philosophie » ou « histoire » dans l’une des nombreuses, fameuses et brillantes universités du monde arabe??
    […]

  18. Posté par Aude le

    Oui, mais bon, ce n’est pas après septante ans de guerre, que ces deux peuples vont s’aimer d’amour tendre.
    Pour l’instant, je serais pour le chacun chez soi et la maison est bien gardée.
    De toute manière la bande de Gaza occupée, ce n’est pas la solution. Ni des musulmans à Jérusalem Est.
    Et le Grand Israël, c’est le projet de nombreux Juifs.
    La répartition de 1947 fut une erreur. Les pays arabes ont fait pression pour conserver Jérusalem.
    Comparativement, en Algérie, après l’independance, jamais il ne fut demandé aux pieds noirs qui étaient là depuis des générations s’ils voulaient restés sur sol algérien. Ils ont été simplement avec pour tout bagages leurs vêtements et bonjour salut.
    Ils ont tout perdu, maisons et terres. Et comble n’ont eu aucune aide au retour.
    Dès lors que les palestiniens sont soutenus à coup de milliards qui sont majoritairement engloutis par le Hamas,
    Il faut arrêter tout cela.

  19. Posté par My Suisse le

    Celui-ci est comme celui-là………c’est assez délicat vu les origines de l’auteur de cet article!

  20. Posté par MC Foreign-Office le

    Comme le disait Desproges :

    « n’empêche qu’on ne m’enlèvera pas de l’idée que pendant la dernière guerre mondiale, que de nombreux juifs ont eu une attitude carrément hostile à l’égard du régime nazi ».

    Je vais quand même tenter de rappeler même si la censure est courante dès que l’on défend certaines valeurs qu’un certain amin al husseini, collaborateur proche d’hitler est le fondateur de la « ligue arabe » transformée par la suite en « fatah », amin al husseini qui était également l’amant fidèle d’un certain arafat lorsqu’il vivait au Caire et plus tard lorsqu’il emménagea à dans la Jérusalem jordanienne, que les lecteurs de ce blog feraient bien de connaitre qui était amin al husseini, celui qui pendant la 2ème guerre mondiale organisa les massacres contre les chrétiens des Balkans alors qu’il était le chef de la waffen ss handschar et ses brigades musulmanes recrutée au Moyen-Orient !

    Oui, je sais, je gâche un peu la petite fête !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.