Le Hamas appelle à une «nouvelle intifada» après l’annonce de Trump sur Jérusalem

hamas

Réagissant à l'annonce par Donald Trump de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par les Etats-Unis, le Hamas appelle à lancer une «nouvelle intifada contre l'ennemi sioniste».

Après l'annonce très controversée de Donald Trump par laquelle les Etats-Unis ont reconnu la veille Jérusalem comme capitale d'Israël la veille, le Hamas a lancé un appel à une «nouvelle intifada» ce 7 décembre.

«Nous devons appeler au lancement d'une nouvelle intifada et travailler à cela, face à l'ennemi sioniste», a déclaré le leader du mouvement islamiste palestinien Ismaïl Haniyeh. L'intifada désigne, dans la longue histoire du conflit israélo-palestinien, les mouvements de soulèvement des populations palestiniennes contre Israël. La première intifada avait eut lieu de 1987 à 1993, et la seconde de 2000 à 2005.

Au moment même où Ismaïl Haniyeh faisait cette annonce, Israël annonçait le déploiement de renforts militaires en Cisjordanie. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou annonçait conjointement que le président américain Donald Trump était «entré à jamais dans l'histoire» de Jérusalem en reconnaissant cette dernière comme la capitale d'Israël. «Son nom s'affichera avec fierté au côté d'autres noms dans l'histoire glorieuse de notre ville», a-t-il ajouté lors d'un événement organisé par le ministère des Affaires étrangères.

La décision prise par Donald Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem fait l'effet d'une bombe. Le mouvement islamiste palestinien Hamas avait déjà affirmé le 6 décembre que la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël ouvrait «les portes de l'enfer pour les intérêts américains dans la région».

Source

9 commentaires

  1. Posté par AZRAEL le

    Quand Oskar Freysinger s’opposait aux minarets , Mr Cohn bendit s’indignait,,,un catho fana sans doute…

  2. Posté par Pierre DOYEN le

    JERUSALEM VILLE-ETAT

    Les Israéliens veulent avoir Jérusalem pour capitale, les Palestiniens également. La résolution des Nations-Unies de 1947 prévoyait le partage de la Palestine mandataire en deux Etats: l’un juif, l’autre arabe, dit palestinien. Cette dernière appellation est un euphémisme pour ne point dire mahométan. Il s’agissait en droit d’instaurer au Proche Orient deux « Pakistan ».

    Nous précisons incidemment que le substantif « Pakistan » signifie en langue ourdou: pays des purs! En soixante dix ans années de travail dans la région se constitua le Pakistan juif: un Etat en l’acception du droit international. Quant au Pakistan mahométan, il est demeuré chétif dans les limbes du droit et de la guerre.

    La résolution des Nations-Unies susvisée réservait à la ville de Jérusalem un statut international, distinct de la personne des Etats jumeaux à venir.

    Il ne faut pas créer une situation susceptible de donner ouverture à une guerre picrocholine entre les purs. C’est pourquoi nous suggérons l’érection de la Ville de Jérusalem en un État indépendant, protégé par l’ONU le garantissant contre les sempiternelles querelles zurvanistes  à la Ahura-Mazda contre Ahriman !

    Cet État à venir a la particularité de contenir sur son sol les édifices saints des trois religions dites abrahamiques. Ces édifices sont le patrimoine commun de toute l’humanité. Ils ne sont en rien la propriété exclusive des thuriféraires de la vraie foi. Aussi doivent-ils être accessibles à tous, sans qu’il faille devoir décliner l’ appartenance à la bonne obédience religieuse.

    Un tel État doit être strictement laïc et démocratique, les charges publiques sont accessibles à tout citoyen sans distinction de religion. La carte d’identité de chaque citoyen ne porte la mention d’aucune religion.
    L’administration des édifices religieux sur le territoire dudit État, requiert l’élection de personnes animées de la même foi qui fut celle des constructeurs de jadis.

    C’est ainsi que les administrateurs de la Mosquée et du Dôme du Rocher seront élus par tous les citoyens de la cité, sans exclusive, de quelque religion qu’ils fussent. Seuls évidemment des mahométans sont éligibles à la fonction. Il est procédé de la même manière pour l’élection des administrateurs de la gestion du Saint Sépulcre comme pour le Mur occidental, dit des lamentations. Tous les citoyens sont électeurs, seuls sont éligibles à la fonction d’administrateurs les religieux animés de la foi des constructeurs.

    L’entretien et la conservation des bâtiments, propriété de l’Etat, sont assurés par le budget général qu’alimente le prélèvement de l’impôt sur tous, en vertu de l’égalité des citoyens devant les charges publiques.

    Les recherches archéologiques doivent être librement effectuées par des savants, dont le seul critère à retenir, est leur compétence scientifique et technique en la matière, non la religion professée ou l’absence de religion.

    Si les monuments religieux sont le patrimoine commun de toute l’humanité, la connaissance scientifique de leur histoire l’est également.

    Ainsi faut-il promouvoir la démocratie, la liberté et la connaissance scientifique, de préférence à l’ignorance et à la superstition.

  3. Posté par AZRAEL le

    Les cathos n’ont pas organise l’invasion de l’Europ. par les musulmans , la plupart etaient traites de nazis par les gauchistes anti racistes pro palestiniens a cette epoque .
    inversion accusatoire…

  4. Posté par Daniel le

    @Vautrin. Ne perdez pas votre temps à expliquer l’histoire aux quelques personnes fanas et cathos des petits villages sur ce forum. En Europe ils auront la charia et c’est très compatible avec le catholicisme. Moi je leur souhaite bon courage et je n’ai aucune pitié pour eux et leur futur.

  5. Posté par Vautrin le

    Hé ! Le peuple Juif a occupé cette terre jusqu’aux Romains, aux arabes, aux turcs. Il a ensuite été dominé, mais malgré la diaspora, une partie de ce peuple est restée sur sa terre. Il est normal que Jérusalem soit sa capitale. Sur ce point, comme sur beaucoup d’autres, Trump a raison. Bon : cela va semer la pagaille ? Mais bon Dieu ! Il est temps de flanquer un grand coup de pied dans la fourmilière ! Voilà soixante-dix ans qu’on nous bassine avec ces palestos enragés (parce que soutenus par les arabes) gavés de subsides et incapables de faire autre chose que des guerres. Cela suffit, non ?
    Et tant mieux si les musulmans prennent le mors aux dents : le temps du nécessaire affrontement contre cette religion infernale est peut-être enfin venu. Ils ont la supériorité du fanatisme, nous avons celle des armes.

  6. Posté par Maximus le

    le Hamas appelle à lancer une «nouvelle intifada contre l’ennemi sioniste».
    Revoilà la complainte des pleurnichards musulmans  » ci li sioniste  »
    après les Rohingias
    les grandes pleureuses ( hargneuses )armées sont de retours !

  7. Posté par Aude le

    Le Taz@
    Assurément une belle pagaille en Europe avec les musulmans fondamentalistes et radicaux.
    Il y a un plan pour Israël et ce n’est que le début.

  8. Posté par AZRAEL le

    Une belle pagaille en effet, qui se traduirait par des millions de refugies musulmans suplementaires en Europe , a moins bien sur qu’une bonne guerre mondiale extermine la totalite des pays musulmans qui derangent Israel et une bonne partie des europeens afin d’instaurer un nouvel ordre mondial dont Jerusalem sera la capitale , comme le souhaite notre ami Attali.

  9. Posté par Le Taz le

    Ça promet, le pauvre Donald, il se fait bourrer le mou par son gendre à longueur de journées, voilà le résultat… Remarquez que tout cela va probablement se terminer par la création du grand Israël, cela réglera peut-être le problème une bonne fois pour toute, mais ça va mettre une belle pagaille…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.