Migrants esclaves en Libye : l’Europe est-elle coupable ?

stop-esclavage-concentration-libye

Cenator : Les médias occidentaux ne parlent plus que de cela. A Genève et ailleurs, des manifestations ont été orchestrées simultanément.

Selon Emmanuel Macron, les migrants africains vendus comme esclaves représentent un « crime contre l’humanité »*. Le parallèle est souvent fait avec le petit Aylan. « Un événement qui provoque une crise de conscience à l’échelle mondiale. »

En effet, nous nous souvenons de la crise de conscience mondiale fabriquée de toutes pièces par les journalistes et les politiques dans l’affaire du « petit Aylan », crise à la suite de laquelle Merkel a invité un million et demi d’envahisseurs en une année !

La culpabilité de l’homme blanc est intimement liée à la colonisation et à l’esclavage. Beaucoup de Blancs raisonnent ainsi face à l’invasion et à l’exploitation des autochtones par les « migrants » : « c’est maintenant à leur tour de nous envahir/exploiter/prendre leur revanche ».

L’establishment européen prépare probablement un nouveau raz-de-marée d’envahisseurs, c’est pourquoi il essaie à nouveau de susciter une émotion planétaire.

Bien entendu, ce qui se passe en Libye est complexe n'est pas joli du tout. Des migrants en très grand nombre entrent illégalement dans le pays et ce flot semble intarissable.

Ces Africains sont volontaires pour leur aventure vers l’Europe et connaissent tous les genres de péripéties qui les guettent durant ce véritable « parcours du combattant ». Des exploiteurs en tout genre en profitent, il y a des viols, les Africains sont battus, exploités, les enfants maltraités, tout cela fait partie de la mentalité ambiante et, bien que ce soit tragique, nous n’y pouvons rien.

Entre les migrants et les trafiquants un accord est conclu, visant à les faire arriver en Europe. Et pour cela, ils sont d’accord de tout sacrifier, tellement l’obsession d’un imaginaire Eldorado européen est ancré chez eux.

Une fois en Europe, ils savent qu’ils seront entièrement entretenus même s’ils ne travaillent pas. Très vite, la réalité va s’imposer, majoritairement, ils sont inemployables par manque de compétences de toutes sortes (formation, assiduité au travail, etc.). Ils refuseront les travaux pénibles, et il s’avère totalement démotivant de travailler si l’aide sociale – considérée comme un dû aussi bien par eux-mêmes que par les assistants sociaux qui s’occupent d’eux – leur offre autant, voire davantage.

Par la suite, ce seront donc les Blancs qui vont bosser pour eux, ainsi que pour leurs familles qui les rejoindront et leurs nombreux rejetons à venir... cela jusqu'à ce que tout ce « château de cartes » dément s’effondre en ensevelissant les autochtones et les envahisseurs.

Ce qui est aussi moralement scandaleux, c’est que les migrants préfèrent se faire entretenir en Europe au lieu de se prendre en main et de construire leur avenir chez eux.

Par ailleurs, ayant aidé sans cesse les Africains chez eux, nous avons maintenant suffisamment de recul pour conclure que cela favorise une mentalité d'assistés et d'irresponsables (par exemple, leur démographie actuelle) qui fait plus de mal que de bien. Toute aide reçue des Blancs conforte les Africains dans leur position victimaire.

Voici un exemple d’une réelle traite d’êtres humains: Après l’effondrement du communisme, il y a eu des réseaux de trafiquants, qui promettaient un travail honorable à des femmes de l’Est dans la misère, mais qui les forçaient à se prostituer une fois acheminées en Occident (confiscation des papiers d’identité, menaces, passages à tabac, menaces envers la famille restée au pays). Cela a duré des années, sans provoquer une « prise de conscience » ni une émotion mondiale. Et pourtant, là, il s’agissait vraiment d’esclavage, avec tromperies et contraintes.

 

Le journaliste du reportage dit que « La traite des êtres humains génère 30 milliards euros par ans. »*,  24 heures parle de 150 milliards**, probablement personne ne connaît les chiffres réels.

Cette nouvelle impose les questions suivantes :

-Quel est le coût annuel de l’invasion migratoire actuelle en Europe ?

-Cette invasion va totalement ruiner et transformer le continent européen : les donneurs de leçons sont-ils débiles au point de ne pas comprendre cela ?

-Qui favorise cette invasion migratoire et dans quel but ?

-Pourquoi laisser cette invasion pervertir et ruiner les systèmes de sécurité sociale occidentaux ?

-L’establishment est-il aveugle au point de ne pas voir que les migrants potentiels sont innombrables et donc qu’une submersion totale guette l’Europe ?

-Si ce trafic est immoral, pourquoi ne pas couper la route au lieu de les laisser venir ?

Et finalement, les questions existentielles pour chaque citoyen de souche européenne:

-Que va devenir notre civilisation suite à cette invasion ?

-N’est-il pas évident que des guerres ethniques d’une violence extrême se préparent ?

-Que restera-t-il de notre pays, de notre culture, de nos traditions pour les générations à venir?

 

*France24 : https://www.youtube.com/watch?v=yodN2K9m1D8

**https://www.24heures.ch/monde/esclaves-libye-hypocrisie-mondiale/story/19263797

et https://www.tdg.ch/monde/haro-business-juteux/story/21286005

 

7 commentaires

  1. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    C’est une nouvelle toute fraîche qui a 1400 ans…
    Les bonnes âmes sensibles sont si touchées, s c a d a l i s é e s !!!
    C’est clair que la seule solution est de faire venir toute l’Afrique en Europe ! ca va tout résoudre.

  2. Posté par Maurice le

    Et pour compléter la citation de Blocus, en voici une autre, de Marc Halévy, à propos de la paresse inhérente à l’espèce humaine :
    « Le peuple ne réclame jamais la liberté ; il réclame seulement, et toujours, du pain et des jeux. Ce sont des démagogues qui prétendent et font croire que le peuple demande la liberté, car cette voie leur permet d’atteindre leur seul but : détenir le pouvoir sur ce peuple esclave qui croit en leurs mensonges de liberté et en leurs promesses de sécurité pour tous. »

  3. Posté par butterworth le

    le FUTUR VIDEO L EUROPE EN 2029

  4. Posté par Roland Marquis le

    Cela fait des siècles que le Monde arabe traite les Africains en esclavage.

  5. Posté par Blocus le

    Après l’effondrement de la civilisation européenne, la normalité, à savoir la barbarie, reprendra ses droits.

    « L’une des erreurs les plus dangereuses consiste à croire que la civilisation est automatiquement tenue de grandir et de se répandre. La leçon de l’histoire est le contraire : la civilisation est une rareté, atteinte avec difficulté et facilement perdue. L’état normal de l’humanité est la barbarie, tout comme la surface normale de la planète est l’eau salée. Si la terre prend tant de place dans notre imagination, et notre civilisation dans les livres d’histoire, c’est seulement parce que la mer et la sauvagerie nous intéressent moins. » – C. S. Lewis, L’abolition de l’homme.

  6. Posté par Bussy le

    Les bien-pensants européens sont en partie coupables car ils ont tué Kadhafi, qui barrait la route à cette invasion et gérait son pays en dictateur mais le pays fonctionnait.
    Sinon, l’Europe n’est pas coupable et au contraire il serait souhaitable que les Occidentaux recolonisent l’Afrique pour y mettre de l’ordre et la développer….. c’est peut-être ce que les Chinois sont en train de faire.. et avec les Chinois, les Africains vont vite regretter les Européens !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.