Suisse. Yverdon-les-Bains: Altercation entre Africains à coups de hache.

Yverdon gare

Une altercation opposant plusieurs personnes de type africain à la gare d’Yverdon a été signalée par des passants.

D’après plusieurs témoignages, une des personnes impliquée dans la rixe aurait tenté de frapper avec une hache un de ses opposants.

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à Tommy

 

9 commentaires

  1. Posté par Julie Rochat le

    Ben ouais quoi, les problèmes se règlent à la hache, comme fait tout le monde…. normal. Une preuve de plus de ce merveilleux enrichissement que nous avons la chance de découvrir et de vivre jour après jour. Vielen Dank Frau Sommaruga !!

  2. Posté par Georges Delaporte le

    Probablement un début de règlements de comptes entre trafiquants de produits stupéfiants fournis par la mafia albanaise… Mais que font les flics et nos politiques ?…

  3. Posté par Le Taz le

    Ils sont simplement inintégrables, il faut à un moment se rendre compte qu’il existe un univers entre les moeurs de ces populations africaines et les nôtres, n’en déplaisent aux gauchistes et aux mondialistes. C’est un peu comme si on introduisait des lions sur notre territoire, ils se comporteraient comme dans leur savane, ils s’en donneraient à coeur joie…

  4. Posté par Loulou le

    Cette place est extrêmement malsaine le soir: mal éclairée, peuplée de racailles immigrées, vous vous retrouvez coincés entre plusieurs voies, une friche industrielle en face de vous. Devant la place et sa meute de hyènes: une route peu fréquentée puis un grand jardin pullulant des mêmes que sur la place. Pas d’éclairage ou si peu. Ensuite un très large trottoir, caché par de grands arbres. Puis une route à 4 voies si je m’en rappelle bien et ensuite la civilisation. entre la gare et cette dernière, 200-250 mètres mal éclairés, pleins de pièges et de criminels. Une véritable souricière. Du temps du buffet de la gare il y avait encore un peu de vie. Maintenant c’est mort. Le poste de flics n’ouvre qu’aux heures de bureau.

  5. Posté par Loulou le

    Quel magnifique enrichissement nous apportent ces gens-là. On comprend mieux pourquoi les pays d’origines de ces personnes sont des gourbis infâmes. N’oublions pas qu’ils sont venus ici pour vivre dans un environnement serein, où règne la justice, la liberté et la sécurité. Concernant ce dernier point, force est de constater que plus ils sont nombreux plus la sécurité devient un lointain souvenir.

  6. Posté par pepiou le

    Dans le territoire des « Milles lacs » la hache fut fort prisée pour le « nettoyage ethnique » entre voisins. Chez nous, territoire des « Trois lacs », ça commence par dealer du hash puis ça fait le ménage entre concurrents, à la hache. La force de l’habitude en quelque sorte.

  7. Posté par Antoine le

    Coïncidence ? Gare de Delémont, gare d’Yverdon … lieu de rassemblement de cette racaille ?
    A Yverdon, selon mes souvenirs il était question d’y installer l’année passée (2016) un poste de police. Donc la police est aux 1ère loges.

  8. Posté par Bussy le

    On se sent de plus en plus souvent en Afrique, plus besoin de voyager, c’est trop beau !
    Combien de temps faudra-t-il encore attendre avant d’assister aux premiers « necklacing », supplice du pneus ?

  9. Posté par UnOurs le

    Comme on s’ennuyait avant la « diversité ».
    Maintenant, c’est presque tous les jours qu’on « se fend la gueule ».
    Bon, quelquefois c’est à coups de hache !

    PS: ce serait bien que le journaliste précise la formulation « de type africain ».
    Par exemple, voici un excellent groupe de musique africain:
    https://youtu.be/aijr8HfxVVQ
    https://en.wikipedia.org/wiki/Kongos_(band)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.