Un million de Polonais prient le Rosaire le 7 octobre. Les évêques se justifient : « ce n’est pas une initiative anti-migrants »

post_thumb_default

 

Le 7 octobre dernier, une véritable chaîne humaine composée de plus d’un million de Polonais a récité le rosaire le long des 3500 km de frontières « pour sauver, comme ont déclaré les organisateurs, la Pologne et le reste de l’Europe du nihilisme, de l’islamisme et du reniement de la foi chrétienne ».

La fondation laïque à l’origine de cette initiative,  Dieu seul suffit, a bénéficié de l’aide de la Conférence épiscopale polonaise, la Kep. 318 paroisses et 22 diocèses y ont participé. Jeunes, anciens, femmes, hommes, enfants, debout ou à genoux, sur les plages ou les collines, dans des chapelles ou leur maison, les Polonais s’étaient donnés rendez-vous à 10 heures du matin pour prier ensemble le chapelet.

Ce “Rozaniec do granic” (Le Rosaire des frontières) a été lancé en la fête de Notre-Dame du Rosaire qui commémore la victoire navale des armées chrétiennes sur la flotte musulmane des Ottomans à Lépante le 7 octobre 1571, considérée un miracle obtenu grâce à l’intercession de Marie. Ce succès militaire fut attribué à la récitation du chapelet que le pape saint Pie V avait demandé à toute la Chrétienté de prier quotidiennement pour le salut de la civilisation et pour mettre fin à l’expansion des conquêtes musulmanes aux portes de l’Occident.

On sait que la Pologne est actuellement un des pays les plus farouchement hostiles à l’invasion migratoire tolérée et même soutenue par Bruxelles et le Vatican. Les Polonais la perçoivent comme le cheval de Troie de l’islam en Europe et au sein de leur nation. Cette récitation collective du chapelet par un million de Polonais s’inscrit indubitablement dans cette lutte pour la survie de leur identité polonaise, chrétienne et européenne. Nombreux furent les participants qui ont expliqué aux médias locaux que ce « rosaire » représentait pour eux une « déclaration de guerre » contre « le Mal » qui mine les valeurs fondamentales du Vieux Continent et contre l’avancée islamique qui « apporte des ennemis et du terrorisme ». Certains ont comparé cette chaîne humaine récitant le rosaire à un « mur de protection » autour des frontières du pays.

Cette action a attiré immanquablement les critiques de la bien-pensance qui y a vu une « initiative anti-islam et anti-migrants » mue par « un intégrisme catholique » qui n’est pas en phase avec l’appel à l’accueil et à la solidarité envers les clandestins réitéré constamment par le pape François.

Tout de suite, face à ces accusations, la Conférence épiscopale polonaise a réagi en s’aplatissant devant l’idéologie immigrationniste que rejette pourtant en masse les Polonais. Le porte-parole des évêques polonais, Pawel Rytel-Andrianik, a ainsi déclaré à Vatican Insider :

« Ce sont des instrumentalisations d’un acte purement religieux. Comment peut-on transformer ainsi le sens d’une bonne initiative ? Personne n’était contre personne. […] L’objectif était de prier pour la paix. »

« La Pologne, a-t-il continué, est un pays accueillant. De nombreuses fois les évêques ont lancé des appels pour des couloirs humanitaires et dans les diocèses les participants au programme  « Famille pour famille » qui vient en aide mensuellement à des foyers en Syrie, en Irak et au Moyen-Orient sont nombreux. »

« N’oublions pas, explique encore don Pawel, que si dans le pays il n‘y a pas de réfugiés méridionaux nous accueillons cependant plus d’un million et demi de migrants de l’Ukraine, qui fuient eux-aussi la guerre et la faim. »

Mais recevoir des Ukrainiens européens et non des musulmans extra-européens, là est toute la différence. Et les Polonais savent la faire. Ils ont donc récité le rosaire ce 7 octobre dernier en la fête de Notre-Dame du Rosaire qui fut instituée d’abord sous le vocable de Notre-Dame de la Victoire par le pape saint Pie V à la suite de la bataille de Lépante contre les Turcs musulmans.

Ils l’ont récité, comme il y a 450 ans approximativement, « pour sauver la Pologne et le reste de l’Europe du nihilisme, de l’islamisme et du reniement de la foi chrétienne ».

Francesca de Villasmundo  

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Claire le

    Je rentre de Pologne, où j’ai discuté avec deux guides francophones connaissant bien l’histoire de leur pays. Toutes deux m’ont clairement dit que les Polonais priaient pour que la Pologne conserve intactes ses racines chrétiennes et ses traditions. Ils ont aussi prié pour l’Europe, ce qui me semble utopique, mais c’est tout de même une bonne action!
    En 6 jours, je n’ai pas vu un noir, ni un musulman, ni une voilée à Cracovie et à Wroclaw: une vraie bouffée d’air pur. Que des Européens, ce que nous avons connu en France dans les années 60/70.
    Les Polonais ont résisté à tous les envahisseurs, russes, autrichiens, prussiens, puis nazis et soviéto-communistes. La Pologne a été rayée de la carte à deux reprises (1795/1918, tripartition entre Russie, Autriche et Prusse) et occupation nazie et stalinienne. Jamais ils ne se sont soumis, jamais ils n’ont abandonné leur langue, leur religion et leur culture.
    Espérons qu’ils vont continuer à résister, malgré la sottise de leurs prélats, alignés officiellement sur l’anti-pape François qui a dû leur taper sur les doigts après la gigantesque prière du 7/10 dernier célébrant la victoire de Lépante sur les Turcs.
    Il faudrait vraiment que le groupe de Visegrad reste uni contre les desiderata mortifères de l’UE, qui a déjà détruit l’Europe occidentale.

  2. Posté par Paul le

    « Les évêques se justifient : « ce n’est pas une initiative anti-migrants » »
    Ah bon , parce qu’il faut se justifier pour prier quand on est chrétien ?
    La vermine bloque des rues et des quartiers entiers pour se prosterner le cul en l’air , mais eux n’ont pas à s’expliquer , surtout quand leurs sourates appelant au massacre des autres religions sont hurlées à plein voie .
    Préparez vous au combat. Les prières ne suffiront pas .

  3. Posté par Aude le

    Oui la prière est très efficace.
    Bénie soit la Pologne de prier pour toute l’Europe.
    Jean-Paul II , d´en haut, doit apprécier. Il n’aurait jamais accepté que l’Europe soit envahie par des Musulmans et aurait lancer un bon coup de gueule!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.