L’agence de propagande de Daesh utilise un nom de domaine belge

post_thumb_default

 

L’agence de propagande de Daesh est habituée à changer régulièrement de nom de domaine sur internet car les autorités les suppriment les uns après les autres. Depuis le 28 septembre, l'outil de propagande du groupe terroriste a choisi un nom de domaine domicilié en Belgique, selon l'agence de presse Belga.

Daesh avait déjà choisi la Belgique

Selon l'expert Pieter Van Ostaeyen, cité par le journal Le Soir, ce n'est pas la première fois que Daesh utilise un nom domaine se finissant par .be et le quotidien ajoute que l'administrateur belge des noms de domaine, DNS Belgium, a mis en place un système de contrôle pour obtenir les données des détenteurs des noms de domaine.

Une faille dans l'arsenal juridique belge ?

Or, cette agence de contrôle ne supprime les adresses URL que lorsque les détenteurs ne fournissent pas correctement les données qui les concernent : c'est-à-dire qu'elle ne révoque pas ces adresses pour des raisons qui seraient liées au contenu des sites internet... Il se pourrait que ce soit la raison pour laquelle Daesh s'est tourné vers un nom de domaine belge.

Outre des incitations au terrorisme islamiste, Daesh utilise notamment son agence de propagande pour revendiquer des attentats ou des exécutions d'otages.

Lire aussi : Les «enfants de Daesh» sont un «danger pour demain», mettent en garde des responsables belges

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Sertorius le

    ‘Belgium, a mis en place un système de contrôle pour obtenir les données des détenteurs des noms de domaine.’

    Avec ce que le publique a vus jusqu’à présent ont peut seulement imaginer comment ce nouveau système va marcher.

    http://www.bedetheque.com/media/Planches/PlancheA_98055.jpg

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.