Emmanuel Macron va reconnaître le drapeau européen pour qu’il soit maintenu dans l’hémicycle

post_thumb_default

 

Début octobre, les députés de La France Insoumise (LFI) avaient déposé un amendement prévoyant que «seuls peuvent être présents dans l'hémicycle le drapeau tricolore [...] et le drapeau de l'Organisation des Nations unies», revenant à éliminer le drapeau étoilé de l'Assemblée nationale. Ils devaient défendre à nouveau leur proposition lors de l'examen du projet de réforme du règlement de l'Assemblée.

«Au moment où certains en France ont des débats où on se rétrécit et voudraient enlever le drapeau européen, je veux vous dire que lors du prochain Conseil européen, j'affirmerai officiellement que la France reconnaît le statut de l’hymne européen et du drapeau européen, ce qui ne permettra pas à certains d'enlever le drapeau européen de l'hémicycle français ou de tout autre lieu», a répondu Emmanuel Macron, en clôture d’un débat sur l’Europe qui s'est tenu à l'Université de Francfort.

«[Le drapeau] sera bien maintenu [à l'Assemblée nationale] car je ferai cette déclaration», a-t-il affirmé. Il a enfin rappelé que le jour de son élection il avait fait jouer, juste avant son premier discours, l'Hymne à la joie de Beethoven, qui est l'hymne européen.

Le drapeau tricolore n'a fait son apparition dans l'hémicycle qu'en 2007, à l'initiative du président de l'Assemblée d'alors, Jean-Louis Debré. Certains élus avaient alors regretté l'absence du drapeau européen.

«Le bureau de l'Assemblée nationale a considéré que cet hémicycle est le lieu emblématique de nos débats nationaux et de l'élaboration de la loi nationale, en fonction de quoi, nous n'avons mis que le drapeau français», avait justifié Jean-Louis Debré.

Le drapeau européen a finalement fait son entrée sous la présidence de François Hollande.

Lire aussi : De Rugy fait applaudir le drapeau européen à l'Assemblée nationale devant un Mélenchon boudeur

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Vautrin le

    Macron est un traître, ce n’est pas un scoop ! Il est le directeur de la succursale France des monopoles apatrides (mais sis à Wall-Street pour la plupart), l’Europe est leur moyen de limiter la concurrence et une zone de vente de leurs produits empoisonnés. Il est par conséquent logique que le Jupinet de pacotille veuille faire « reconnaître » par ses chèvres le torchon européâstre.
    Macron, écoute bien : nous ne voulons de l’Europe ni ses lois, ni son hymne débile ni son drapeau. Si j’en vois un seul sur un de nos monuments aux morts, je le ferai brûler.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.