Côte d’Ivoire – La grande imposture de Sarkozy et Ouattara

Michel Garroté
Politologue, blogueur
Ouattara-1

Sarkozy-11

   
Michel Garroté  --  Quelles sont les collusions supposées entre le procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, la diplomatie française et le pouvoir d’Alassane Ouattara au lendemain de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire ? Des journalistes (cf. source en bas de page) ont pu consulter des documents qui témoignent d’un montage conçu par l’ex-procureur pour transférer l’ex-chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, derrière les barreaux à La Haye.
-
Il existe les preuves d’un montage dans le procès Gbagbo,  une vraie opération aux airs de Françafrique. La preuve : un document confidentiel du Quai d’Orsay, qui révèle que la Cour pénale internationale a demandé en avril 2011 de garder prisonnier le président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo.
-
Laurent Gbagbo est donc victime d’un montage politico-judiciaire ourdi par le procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, et quelques diplomates français. Au moment de l’arrestation de l’ex-chef d’Etat ivoirien, le 11  avril 2011, dans sa résidence de Cocody, la Côte d’Ivoire n’avait pas encore ratifié le statut de Rome qui préside à l’adhésion du pays à la Cour pénale internationale.
-
Ce qui n’a pas empêché l’équipe d’Ocampo de demander à la diplomatie française -- en l’occurrence le directeur Afrique du Quai d’Orsay -- que Ouattara ne relâche pas Gbagbo le temps qu’un Etat de la région renvoie l’affaire à la CPI au plus vite.
-
Le procureur Ocampo ne dispose alors d’aucune base légale pour tenter d’incriminer Laurent Gbagbo dans les exactions passées. Et les échanges entre Ocampo, le ministère français des Affaires étrangères et le camp Ouattara n’ont rien d’anodin à l’époque.
-
C’est même la preuve que le procureur de l’institution outrepasse son devoir de réserve en collaborant avec certains protagonistes de la crise au détriment des autres. Quid de l’impartialité et de l’indépendance d’Ocampo ?
-
Michel Garroté pour Les Observateurs
-
http://www.rfi.fr/afrique/20171006-cpi-mediapart-revele-montage-derriere-arrestation-laurent-gbagbo
-

Un commentaire

  1. Posté par Sertorius le

    ‘Il existe les preuves d’un montage dans le procès Gbagbo, une vraie opération aux airs de Françafrique.’

    Que ce soit vrai ou pas qu’importe. Il n’est qu’un pion quoi qu’il en soit.
    http://www.zephirin.eu/images3/vignetteaucongo5.jpg

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.