Catalogne – L’Espagne n’a plus honte d’être espagnole

Michel Garroté
Politologue, blogueur
Espagne-Roi-1

Espagne-drapeau-1

   
Michel Garroté  --  A propos de la Catalogne et de l'Espagne, Ivan Riougol écrit notamment : Les Espagnols, à leur tour, passent outre les éructations de ceux qui, depuis des lustres, traitent de fachos les patriotes. Beaucoup de braves gens ne se sentent plus honteux d’être attachés à leur nation et à leur drapeau. Une inhibition idéologique est tombée là-bas, comme elle tombe en France et ailleurs en Europe. Il suffit d’écouter les témoignages de l’Espagne silencieuse, ces derniers jours dans les reportages, pour se convaincre d’un réveil de la nation unifiée. Ceux des Catalans qui militent pour l’indépendance de leur région ont probablement perdu leur combat. Ils ne peuvent reprocher à l’Espagne ce qu’ils s’apprêtaient à faire dans l’illégalité : affirmer l’identité d’un peuple autour d’un Etat.
-
Mardi soir, le leader séparatiste, Carles Puigdemont, a reconnu sa position de faiblesse en se contentant d’annoncer une indépendance symbolique. Cet aveu d’échec risque de conforter Madrid dans son intransigeance légaliste. La manifestation monstre de dimanche, qui a fait descendre des milliers d’anti-indépendantistes dans les rues de Barcelone, a libéré l’expression d’un sentiment d’appartenance, naguère interdit par le terrorisme intellectuel né en réaction au nationalisme franquiste. La monarchie pourrait bien être le grand vainqueur de ce bras de fer : c’est la fermeté inattendue du roi Felipe VI, mercredi dernier, qui semble être à l’origine de ce sursaut collectif. Pour ceux qui persistent à considérer les questions identitaires comme marginales, la Catalogne et l’Espagne leur apportent en tout cas deux spectaculaires démentis, ajoute Ivan Rioufol.
-
http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2017/10/les-espagnols-a-leur-tour.html
-

Un commentaire

  1. Posté par André Marcel le

    L’Espagne unie, mon oeil. Je vis en Catalogne depuis 15 ans, et je vois à travers certains commentaires la haine que portent certains espagnols vis-à-vis des catalans. Ceux-là oublient que la Catalogne les nourrit depuis des années. Vivre dans une famille que l’on soutient à longueur d’années par l’impôt, et se faire insulter jour après jour est devenu insupportable pour les catalans. Etant un résident étranger vivant en Catalogne je ne voulais pas me mêler à ce conflit, mais au vu de la brutalité physique et verbale du gouvernement chancelant espagnol, et surtout depuis l’intervention de celui que l’on appelle le roi d’Espagne, fils du protégé de Franco, si je devais choisir mon coeur basculerait du côté de l’indépendance.
    Je suis toujours avec intérêt vos commentaires, mais cette fois-ci non. Je ne veux pas être du côté de la force brutale, de l’interdiction, des menaces. Cela vient certainement de mes profondes racines suisses qui me parlent de liberté, d’autodétermination des peuples, de dialogue, et surtout de consultations populaires sans menaces, ni violences.
    Si l’Europe doit éclater, suite à l’affaire catalane, et bien tant mieux, cela raccourcira l’agonie de cette mourante illégale et illégitime.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.