Maladies infectieuses apportées par les immigrants.

post_thumb_default

Maladies infectieuses apportées par les immigrants.

 

L'institut Robert-Koch, qui dépend du ministère fédéral allemand de la santé, est responsable de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses. Il a communiqué une statistique inquiétante de ces maladies provenant de l'immigration massive, tout en précisant qu'il ne s'agit que des cas annoncés officiellement. L'institut Robert-Koch estime le nombre total de cas à 40 à 60 par semaine.

 

http://www.deutschland-kurier.org/migranten-schleppen-immer-mehr-krankheiten-ein/

 

Traduction (Claude Haenggli) : Au cours de la première moitié de 2017, il a été recensé en Allemagne 786 cas de tuberculose, 542 cas d'hépatite (A-E) et un cas de lèpre. Selon les pays d'origine, ils se répartissent ainsi : Erythrée 213, Syrie 207, Somalie 160, Afghanistan 112, Sierra Leone 74, Nigeria 62, Irak 61, Ethiopie 53, Guinée 45, Pakistan 45.  Ces chiffres ne tiennent toutefois pas compte des cas non recensés.

Claude Haenggli, 10.10.2017

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

    Méthode simple et bon marché (en comparaison du risque de pandémie) est la quarantaine.
    TOUS les migrants/immigrés passent le temps nécessaire en quarantaine (camp d’isolement) où tous les tests concernant les maladies contagieuses (éradiquées au cours des siècles passés en Europe et réintroduite insidieusement pas cette immigration massive) sont effectués. Pour cela il faut obligatoirement des contrôles strictes aux frontières. Il n’y a aucune volonté de la part des gouvernements actuels. Par contre en France et en Italie il y a des campagnes de vaccination massives … Il y a du fric facile à faire sur le dos des assurés !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.