Vieillissement et asile pèseront sur les finances vaudoises en 2018

le-socialisme-illustre

Budget 2018 – L’Etat de Vaud prévoit 9,5 milliards de dépenses l’an prochain, avec un bénéfice de 60 300 francs. La fiscalité des sociétés reste incertaine.

Vieillissement, asile et RIE III. Les trois mots revenaient fréquemment dans la bouche de Pascal Broulis […]

Disant attendre au plus vite la version définitive du Projet fiscal 17 du Conseil fédéral (mis en consultation au début du mois), le grand argentier table sur des dépenses de 9,5 milliards de francs pour l’an prochain. Les revenus seront presque identiques, avec un résultat positif de 60 300 francs.

Le ministre libéral-radical parle d’une croissance des charges «marquée, mais maîtrisée», car elles augmentent de 2,48% par rapport au budget 2017 (+230 millions). Quant à la dette, elle devrait légèrement dépasser le milliard, contre 775 millions en 2016 (voir infographie). Les investissements se monteront à 693 millions.

thumbnail-budget-vaudois

Vieillissement et primes

L’an dernier, lors du budget 2017, il était apparu que la part dévolue au social dépasserait celle de la formation cette année. Sur 100 francs dépensés par l’Etat, celui-ci mettait 28 fr. 75 pour le social et 28 fr. 70 pour la formation. L’an prochain, le rapport devrait revenir à la normale: 30 fr. 30 pour la formation et 29 fr. 06 pour le social (voir infographie). Ce changement serait dû à une modification du calcul, car il se base sur une méthode statistique de la Confédération.

Le social reste tout de même le principal bénéficiaire de l’augmentation des charges: 134 des 230 millions. La majeure partie revient à la hausse des subsides LAMal (+52 millions)[…]

L’asile: un appel à Berne

[…] En 2018, l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM) coûtera 142 millions et la Confédération en couvrira 75 millions, soit 52,8%. Or Berne devrait couvrir entièrement la facture pour ces requérants d’asile. A cela s’ajoute un autre élément: après cinq ans, la Confédération transfère au Canton les dossiers (et donc les coûts) des réfugiés qui bénéficient des régimes sociaux. Coût pour le Canton: environ 20 millions par an.

[…] Chaque année, entre 200 et 300 dossiers de migrants émargent au social. Pour certains, ce sont des gens pour qui la valeur du travail n’est pas la même, c’est-à-dire que le travail ne représente pas pour eux une panacée.» Il explique ne pas critiquer, mais souligner une différence culturelle.

L’incertitude fiscale demeure

Ce qui préoccupe Pascal Broulis, ce sont les rentrées fiscales. Il prévoit une hausse de 1,9% de l’impôt sur le revenu (3,5 milliards) et de 2,7% de l’impôt sur la fortune (575 millions). Et pour les entreprises? Zéro virgule zéro pour-cent d’augmentation […]

Source : 24 heures / Mathieu Signorell 27.09.2017

*************

Cenator :

Le mystère demeure : comment est-il possible que la Ville de Lausanne soit endettée à hauteur de plus de 2 milliards alors que le canton de Vaud n’a qu’un milliard de dettes ?

Quant aux réfugiés statutaires, après 5 ans d’assistance, ils passent à la charge du canton et coûteraient 20 millions par an. Serait-il possible que la population obtienne plus d’éclaircissements à ce sujet, car les explications de Broulis concernant ces parasites sont terriblement complaisantes : «  Pour certains, ce sont des gens pour qui la valeur du travail n’est pas la même, c’est-à-dire que le travail ne représente pas pour eux une panacée.»

Le peuple suisse a bien compris l’injonction de « ne pas critiquer, mais souligner une différence culturelle », mais voyez-vous, Monsieur Broulis, ce sont les contribuables suisses qui sont mis en esclavage pour entretenir ces importations fainéantes qui ont choisi que d’autres bossent pour eux, avec la bénédiction de nos dirigeants !

Petite question au gotha vaudois, journalistes compris : Comment faisaient tous ces « réfugiés » en pleine force de l’âge, avant de débarquer en Suisse ? Sans aucun doute, jamais leur propre peuple n’aurait accepté de travailler pour de tels parasites. Ils s’assumaient entièrement et subvenaient également aux besoins de leurs familles, et ce n’est qu’en Suisse qu’ils ont eu l’occasion de se faire entretenir. Pourquoi se gêneraient-ils, si les Suisses sont assez stupides pour tolérer de tels comportements ? Des millions d'autres "réfugiés" ne rêvent qu’à de tels pays de cocagne.

Alors, chers élus, cessez de tenir ce genre de discours honteux et laissez en paix nos aînés qui coûteraient trop cher à la population. Car lorsque cette génération de personnes âgées ne sera plus là, ce seront des migrants qui constitueront la majorité des personnes âgées, et ces nouveaux vieux, que vous avez tant bichonnés, n’auront pas cotisé suffisamment pour couvrir les frais de leur vieillesse.

Et là, vous aurez sérieusement du souci à vous faire, pour vous-mêmes et vos rejetons !

Cenator, 29.9.2017

16 commentaires

  1. Posté par S. Dumont le

    Budget 2018: Nous sommes bien dans le canton de Vaud
    Soins aux migrants: + l million
    Subsides LAMAL: + 52 millions suite à l’augmentation de la population et à la hausse des primes.
    Évolution du RI: + 34 millions
    Hébergement: + 9 millions
    Subvention à l’EVAM: + 11 millions alors que le soutien à nos agriculteurs n’est que de + 5 %.
    Augmentation dans le domaine de la sécurité. Normal, me direz-vous, vu l’augmentation dans le domaine de l’asile.
    Impôt sur le bénéfice et sur le capital: 0 %.
    Voici le lien:
    http://www.bicweb.vd.ch/frame.aspx?pPage=/communique.aspx?pObjectID=639645

  2. Posté par Neffie le

    Ces populations musulmanes n’en reviennent certainement pas elles mêmes de la facilité avec laquelle elles peuvent envahir l’Europe entière avec la bénédiction des dirigeants,donc le flux ne s’arrêtera pas.Si une force de résistance ne s’arme pas,dans une génération,nous seront minoritaires dans nos pays.

  3. Posté par Victoria Valentini le

    MIGRANTS ET DEMNDEURS D’ASILE VIEILLISSENT AUSSI !!!

  4. Posté par Mateo Sollner le

    Je n’ai pas de stats mais je suis assez certain que 80% des retraités votent PS-PLR…les grands fossoyeurs de la démocratie, unis pour imposer le politiquement correct et le libéralisme économique, résultat de la situation dans laquelle se trouve l’Europe d’aujourd’hui, et ce que nous voyons n’est que le début du problème à venir, malheureusement les responsables auront déjà vécu une belle retraite quand ça explosera.

  5. Posté par Mateo Sollner le

    en même temps se sont les personnes âgées les plus riches (10% auraient des difficultés, et quel pourcentage chez les jeunes?), les plus pro-migrants (bizarrement quand « ils perdent la boule » ils tendent à redevenir « xénophobes », comme à l’état naturel, oubliant les âneries inculquées durant des décennies). C’est parmi les retraités que le PS a le gros de son électorat, sincèrement, qu’ils aillent se faire mettre, déjà que c’est à ma génération de payer leur globalisation, européisation destructrice tant souhaitée, alors qu’une immense majorité d’entre eux vivent comme des papes, jamais connu le chômage, avec des II et IIIe pilier en or massif, restos, voyages (en prônant la tolérance et l’ouverture évidemment). Navré pour la minorité de retraités qui n’est pas dans ce cas, mais je n’ai aucune pitié pour les générations me précédant.

  6. Posté par Antoine le

    Contactons M. Broulis pour lui demander comment interpréter sa phrase :
    « Pour certains, ce sont des gens pour qui la valeur du travail n’est pas la même, c’est-à-dire que le travail ne représente pas pour eux une panacée.»
    Adresse E-mail :
    info@pascalbroulis.ch

  7. Posté par Julie Rochat le

    Non mais, il se fout de qui Broulis ?? En même temps quand il dit que pour ces gens le travail ne représente pas la panacée, il a tout dit! Ces gens sont bien des feignasses sans aucune intention de bosser mais trop contents de profiter de toutes sortes d’aides sociales. Ce sont bel et bien des parasites, c’est clair!!

  8. Posté par Gabrielle le

    Eh oui… Pas besoin d’avoir fait de hautes études pour comprendre qu’entre une politique familiale d’opérette qui ne permet pas aux suisses de fonder une famille nombreuse et l’entretien généreux et durable de parasites qui ne s’imposent pas chez nous pour financer nos retraites, le pays tout entier va se retrouver tôt ou tard dans les chiffres rouges. Mais allez faire comprendre cela à des politiciens surpayés à vie, dont beaucoup n’ont pas d’enfants et ont donc pour devise « Après moi, le déluge »…

  9. Posté par Christian Hofer le

    Dites-vous bien qu’en cas de guerre en Suisse/Europe, jamais aucun pays ne nous traiterait comme nous avons accueillis ces nombreux faux réfugiés. Notre gouvernement est d’une naïveté incroyable.

    Dans quels pays les Suisses pourraient-ils espérer d’être ainsi reçus, logés, soignés et nourris gratuitement? Tout cela en faisant peser le poids financier démentiel sur une population qui travaille?

    Qui plus est, ces ressortissants sont très souvent musulmans. Croyez-vous un seul instant que ces gens nous aideraient alors que l’islam discrimine clairement les musulmans des non musulmans?

    Dans les universités, on nous pousse à accepter les différences, à respecter toutes les ethnies mais ces mêmes professeurs se gardent bien de dire qu’en situation inverse, la stigmatisation et le rejet des Occidentaux ne pose aucun problème aux autres peuples.

  10. Posté par Antoine le

    Explications de Broulis : « Pour certains, ce sont des gens pour qui la valeur du travail n’est pas la même, c’est-à-dire que le travail ne représente pas pour eux une panacée.» Un peu facile comme explication M. Broulis !! Je n’apprécie guère ce genre de  »plaisanterie ». Sachant que ce sont nous les  »tondus » qui payons pour ce genre de racaille qui nous narguent lorsqu’on va bosser. C’est bizarre, pour ces personnes le travail c’est pas la panacée par contre tout le fric et allocations aides diverses, ils ne crachent pas dans la soupe. A TOUS les concitoyens du canton de Vaud, je vous ENCOURAGE à écrire votre MÉCONTENTEMENT à M. Broulis.

  11. Posté par Alain le

    Merci de rajouter à mon commentaire :
    Rue de la Paix 6
    1014 Lausanne
    Le lien ne fonctionne pas.

  12. Posté par Alain le

    Protestons, écrivons à M. Broulis :
    Voici son adresse Etat de Vaud :
    http://www.atev.vd.ch/index.php?
    querypage=service.php&dn=ou%3DChef%20du%20D%E9partement%2C%20ou%3DD%E9partement%20des%20Finances%20et%20des%20Relations%20Ext%E9rieures%2C%20ou%3DService%2C%20o%3Drcv%2C%20c%3DCH

  13. Posté par Antoine le

    Nous peuple souverain, nous avons notre mot à dire ! Nous sommes tondus pas les impôts et autres taxes pour que toute cette racaille nous nargue lorsqu’on va bosser et eux boivent tranquillement leurs cafés et fumes des cigarettes payées par NOS impôts ! Même remarque lorsque ces personnes touchent l’AVS et autres aides sociales complémentaires SANS avoir cotisé un seul centime ! Alors que nous avons travaillé pendant 40-44 ans pour même pas toucher, pour certains d’entre nous, le maximum ! C’est un SCANDALE INADMISSIBLE !
    Lausanne avec sa municipalité de gôche à répétition est RESPONSABLE de sa dette de 2 milliards !

  14. Posté par Jim Droz-dit-Busset le

    Oui, il serait temps que plus de citoyens de Suisse se reveillent enfin et arretent de culpabiliser pour on ne sait quel pretexte ! Le mot d ordre pour arreter ce suicide et la vidange de toutes nos caisses , doit etre la REMIGRATION de toute cette invasion !

  15. Posté par Peter K le

    Broulis est un faux jeton de la pire espece, un bon radical quoi, et si il s’ennorgueille d’avoir reduit le deficit du canton, c’est uniquement en pillant la classe moyenne par des impots et taxes a la maniere socialiste qu’il y est parvenu, et il a toujours dilapider les deniers publics.

  16. Posté par Christian Hofer le

    « Pour certains, ce sont des gens pour qui la valeur du travail n’est pas la même, c’est-à-dire que le travail ne représente pas pour eux une panacée.» »

    Quelle manière élégante de dire que les Suisses seront leurs esclaves, que des générations de Suisses ont cotisé pour que d’autres viennent en profiter sans jamais avoir travaillé pour notre pays. J’en vomis!

    Ajoutez à cela les primes de caisse maladie qui leur sont entièrement payées, les soins aussi. C’est tout simplement scandaleux, inimaginable. Et on ose dire que tous les peuples se valent alors qu’il est bien clair que ces gens méritent l’état déplorable de leur pays!

    Mes parents, mes grands parents et toutes les générations antérieures n’ont pas massacré leurs vies au travail pour que des petits profiteurs viennent nous sucer le sang!

    Et pendant ce temps, Sommaruga est aux petits soins avec les musulmans.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.