France: 80 Turcs encerclent le commissariat de Val-de-Reuil pour demander la libération d’un des leurs.

police française France

 21 h, hier mardi 19 septembre, le commissariat de police de Val-de-Reuil s’est retrouvé en état de siège. À l’extérieur, 80 personnes de la communauté turque encerclent le bâtiment et leurs voitures bloquent les portails, empêchant les policiers et usagers, à l’intérieur du commissariat, de sortir. Elles réclament la libération d’un de leur proche interpellé en fin de journée. En plein deuil familial, les assiégeants, non violents, arguent que l’homme de 26 ans doit être à leurs côtés.

Le Rolivalois, alors en garde à vue, a été interpellé à Louviers vers 18 h 15. Alors qu’il avait commis une infraction routière, les forces de l’ordre avaient constaté un défaut de permis de conduire.

Après l’arrivée d’une vingtaine de policiers en renfort et une heure et demie de pourparlers, le groupe est finalement parti. Le conducteur a été libéré ce mercredi matin.

Source

3 commentaires

  1. Posté par Dj-NCF_WORLDWIDE™ le

    On ce demande ou étais les renforts !! les 3/4 on fait usage de force et trouble de l’ordre !! donc tous en garde a vue !! Grrr !!

  2. Posté par Champ la lioure le

    Ouf ! Les rentiers de l’Intérieur ont sauvé leurs emplois et leurs retraites ; j’ai eu la trouille pour eux !

  3. Posté par Claire le

    Et comme toujours on parlemente, on cède, toujours aux mêmes. Imaginons une seconde des Français de souche faire la même chose (bien qu’il soit peu probable qu’ils aient revendiqué de cette manière), on leur aurait envoyé les CRS et un certain nombre d’entre eux aurait été interpellés et mis en prison.
    Toujours deux poids, deux mesures…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.