Burqa: nous voterons contre le haïssable symbole

1220349330

Par Mireille Vallette

Le quota de signatures a été atteint de justesse, grâce entre autres aux militants de Vigilance Islam. Ils ont découvert dans une partie de la population une peur qui va jusqu’au fantasme.

[…]

Les difficultés à réunir ces 100'000 paraphes rendent les fous joyeux, ceux de droite (hors l’UDC) comme de gauche. Ils reprennent leurs antiennes: si peu de burqas, volonté de stigmatiser la communauté musulmane, moyen erroné de lutter contre l’extrémisme, etc., etc. Les socialistes sont embarrassés, car pas mal de leurs membres sont tentés par l’interdiction. Ils étudient en lieu et place «une loi encadrant les pratiques religieuses, la formation d’imams ou le financement d’Églises.» (sic) On en a l’eau à la bouche! Mais on attend tout de même avec intérêt 2019, année  où devrait avoir lieu le vote.

Pour Andrea Caroni, conseiller aux États PLR, la population ne se sent pas concernée. Croit-il vraiment que les violences de la planète d’Allah, le prêcheur de Bienne et quelques autres, nos affaires de terrorisme, le livre de Saïda Keller Messahli – et le mien- qui montrent le radicalisme des mosquées ont fait sérieusement diminuer les 70% de Suisses qui se prononçaient en août 2016 pour une interdiction du niqab?

Les communautés musulmanes vont aussi, toute honte bue, défendre avec davantage de détermination la présence dans nos rues d’un des plus sinistres symboles de radicalisme et d’oppression de leur religion qu’elles ne l’ont fait pour les minarets. Pascal Gemperli-le-très-modéré l’annonce.

Notre expérience du terrain nous a fait beaucoup penser à un autre sondage, celui d’août 2017 qui révélait que 38% des Suisses se sentent menacés par les musulmans.  Nous en avons rencontré.

Un nombre étonnant de personnes sollicitées s’enfuyaient dès qu’on prononçait le mot «islam», comme s’il les brûlait. De nombreux autres disaient clairement «avoir peur des musulmans». Peur de quoi au juste? Les intéressés ne répondaient pas. Ils ne signaient pas non plus.

Un autre contingent, non négligeable, a bizarrement refusé d’apposer son paraphe, convaincu que les carottes sont cuites: rien ne peut plus arrêter l’offensive de l’islam! D’autres se sont abstenus, parce qu’ils avaient peur (encore!) d’être repérés par leur administration communale lors du contrôle des signatures… Et d'être dénoncés à des musulmans? Ce genre de fantasmes laissent tout de même songeur. Comme ces paroles définitives: «Non, je ne signerai pas, c’est trop tard. Il faut se soumettre! Ça durera un certain temps, puis peut-être qu’un jour, les choses changeront».

[…]

Article entier : Boulevard de l'islamisme

13 commentaires

  1. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    @Claire qui m’étonne. Qui m’étonne de citer un des deux versets du Coran qui mentionnent le voile, sur la femme, ainsi: « rabattez vos voiles sur vos poitrines ». Ce qui n’implique pas le port de sac sur la tête. M’étonne aussi l’absence de questions à propos du passage que j’ai mentionné. Et que voici: « elles sont (vos femmes) un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles ». Sourate 2:187 Et ce dans la traduction de Masson aussi bien que dans celle de Sami Aldeeb.

  2. Posté par Andr le

    Incompatibilité avec notre beau pays

  3. Posté par Rycisin le

    CONTRE NOUS SOMMES EN FRANCE !!!

  4. Posté par Marco le

    Il faudrait bannir cette saleté d’islam de nos terres! Donc oui à l’interdiction de se dissimuler le visage en public!!

  5. Posté par coocool le

    Nous sommes encore le rare peuple en Europe à disposer d’une parole libre, battons-nous pour la conserver ! Vive la démocratie directe !

  6. Posté par Claire le

    @Pierre Henri Reymond. Au lieu de lire n’importe quelle version du coran sur ibook, achetez une version papier sérieuse et annotée, qui explique certains passages effectivement obscurs. Par exemple l’édition Folio, tout à fait abordable, traduite et annotée par une des meilleures traductrices et spécialistes de l’islam, Denise Masson.
    En ce qui concerne le voile, il n’y a absolument aucune ambiguïté. Il est mentionné dans deux passages du coran et est obligatoire, sauf pour les femmes ménopausées, mais il est quand même préférable que ces dernières en mettent un!
    Sourate XXIV verset 31 :
    « Dis aux croyantes :
    De baisser leurs regards
    D’être chastes,
    De ne montrer que l’extérieur de leurs atours,
    De rabattre leurs voiles sur leurs poitrines,
    De ne montrer leurs atours qu’à leurs époux,
    Ou à leurs pères, ou aux pères de leurs pères,
    Ou à leurs fils, ou aux fils de leurs époux,
    Ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères,
    Ou aux fils de leurs sœurs,
    Ou à leurs servantes ou à leurs esclaves,
    Ou à leurs serviteurs mâles incapables d’actes sexuels,
    Ou aux garçons impubères. »
    (NB: au passage il y aurait pas mal à dire sur l’inceste, la pédophilie que sous-tend ce verset, sans parler des eunuques et de l’esclavage…)
    Sourate XXIV, 60 :
    « Il n’y a pas de faute à reprocher
    Aux femmes qui ne peuvent plus enfanter
    Et qui ne peuvent plus se marier,
    De déposer leurs voiles,
    A condition de ne pas se montrer dans tous leurs atours ;
    Mais il est préférable pour elles de s’en abstenir. »
    Quant à la votation, espérons que nos amis suisses voteront contre cette infamie qui affiche clairement le statut inférieur des femmes par rapport aux hommes (CF le coran: si l’on a besoin de témoins, on prend un homme ou deux femmes. Lors d’un héritage, la fille reçoit la moitié de la part du garçon, et cette phrase magnifique, qui n’a pas besoin d’être décryptée par un islamologue:
    Sourate XVI
    58 –« Lorsqu’on annonce à l’un d’eux
    La naissance d’une fille,
    Son visage s’assombrit,
    Il suffoque,
    Il se tient à l’écart, loin des gens,
    A cause du malheur qui lui a été annoncé. »)

  7. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    Hier, dans mon commentaire de l’article de Sami Aldeeb, j’ai évoqué ma lecture du Coran. Livre dont je dispose sur iBooks. Cette application permet des recherches par mots clés. Les occurrences de « joie » y sont clairsemées. La Bible en regorge! C’est ainsi que, dans le coran donc, j’ai fait une recherche sur le mot « voile ». C’est ainsi que j’ai découvert un passage surprenant, inséré dans un ensemble incompréhensible – pour le profane. Ce passage concerne, il est vrai, le vêtement. Mais, dans le sens où il voile la nudité, je l’inclusion dans le voile. Eh bien ce passage annule le port du voile! Et il est dans leur Coran! Qu’en dites-vous?

  8. Posté par Houyvet le

    Contre , nous sommes en France

  9. Posté par Nicolas le

    Bravo pour votre pugnacité!

  10. Posté par Dupond le

    Le principal c’est d’avoir atteint le nombre de signatures ouvrant l’acces a la votation ….dans les urnes les électeurs seront moins craintifs se sentant moins menacés par les collabos !!! en France ce ne sont pas les muzz les plus a craindre ,mais la justice qui les soutient et qui écrasent les FDS de pénalités quand ils osent relever la tete …Sous l’occupation les juges etaient collabos et définissaient les resistants comme étant des terroristes . Quant aux médias ,la celebre émission » radio paris » a vu ses propagandistes fusillés et embastillés a la libération

  11. Posté par Debenath le

    L’islam est incompatible avec la démocratie et à plus forte raison avec la république.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.