Immigration: Des chercheurs allemands étudient des hormones pour contrer la xénophobie.

padamalgam

Des chercheurs proposent des stratégies pour atténuer l’attitude de rejet de l’étranger chez les xénophobes

Alors qu’un récent sondage révélait qu’une part importante de la population québécoise s’oppose à l’accueil des demandeurs d’asile haïtiens qui affluent à la frontière canado-américaine, des chercheurs allemands publient dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) un article proposant des stratégies susceptibles d’atténuer cette attitude de rejet envers les étrangers, voire d’induire un comportement altruiste chez les personnes xénophobes.

Ces stratégies consistent à accroître la libération d’ocytocine, une hormone impliquée dans l’empathie, tandis que l’on expose les personnes à des messages décrivant des actions altruistes.

L’équipe de René Hurlemann, du Centre médical de l’Université de Bonn, en Allemagne, a mené sa recherche tandis que des milliers de réfugiés en provenance du Moyen-Orient déferlaient vers les pays d’Europe de l’Ouest et étaient accueillis en grand nombre par l’Allemagne.

Pour ce faire, les chercheurs ont présenté à 76 Allemands de souche 50 portraits authentiques de personnes pauvres, dont 25 étaient des réfugiés et 25 des Allemands locaux. Avec les 50 euros qu’on leur avait remis, les sujets de l’étude décidaient ensuite s’ils accordaient ou pas une somme n’excédant pas un euro à chacun de ces individus. Ils étaient autorisés à garder pour eux le reste de l’argent qu’ils n’avaient pas distribué.

Les chercheurs ont alors observé que les dons aux réfugiés excédaient d’environ 20 % ceux accordés aux Allemands locaux.

Attitude positive

Dans une deuxième expérience, les chercheurs ont d’abord évalué les attitudes d’une centaine d’Allemands de souche à l’égard des réfugiés à l’aide d’un questionnaire.

Dans un second temps, ces sujets devaient s’administrer une dose d’ocytocine — une hormone qui accroît notamment l’attachement de la mère pour son bébé — ou d’un placebo à l’aide d’un vaporisateur nasal avant de décider à qui et combien ils donneraient parmi 25 réfugiés et 25 « locaux » en situation de grande pauvreté.

L’administration d’ocytocine, cette hormone sécrétée par une structure du cerveau appelée hypothalamus, a alors incité les sujets présentant une attitude positive à l’égard des réfugiés à doubler leur contribution aux réfugiés et aux « locaux », même si les sommes qu’ils allouaient aux réfugiés demeuraient 30 % plus élevées.

L’hormone n’a toutefois pas augmenté la générosité des individus ayant une attitude plutôt hostile à l’égard des réfugiés.

Par contre, lorsque les chercheurs ont informé ces derniers sujets de la somme moyenne que leurs pairs avaient décidé d’offrir dans l’expérience précédente, l’administration d’ocytocine les a alors conduits à accroître leurs dons aux réfugiés de 74 %.

Message de bienfaisance

Selon les chercheurs, ces résultats « fournissent la preuve qu’il est possible de contrer le rejet xénophobe des réfugiés [que manifestent certains citoyens] en combinant un accroissement de l’activité du système sécrétant l’ocytocine avec des incitations à la coopération proférées par des individus ayant un rôle de modèles dans la société. Toutefois, aucune de ces deux interventions n’est suffisante en elle-même pour altérer les comportements égoïstes » des personnes xénophobes.

« Des messages de bienfaisance n’étaient pas suffisants pour encourager l’altruisme envers les réfugiés chez les personnes au départ réfractaires à leur venue », souligne M. Hurlemann, avant d’expliquer que l’augmentation de l’activité du système sécrétant l’ocytocine faciliterait vraisemblablement le respect de la norme sociale, et ainsi induirait l’altruisme envers les membres de communautés étrangères chez les individus les plus égoïstes et xénophobes.

« Notre intention n’est absolument pas d’administrer de l’ocytocine aux gens comme on l’a fait dans l’étude ! » déclare tout de go M. Hurlemann.

« L’ocytocine est une hormone endogène qui est libérée quand les gens célèbrent ensemble, dansent ensemble ou chantent ensemble dans un choeur, par exemple. Cela se produit aussi lors des grands rassemblements de partis politiquesUne telle situation favorise la libération d’ocytocine endogène chez les personnes rassemblées alors qu’au même moment les officiels leur parlent des enjeux qui les concernent. Les xénophobes pratiquent le même mécanisme, ils se rassemblent pour écouter leurs modèles sociaux, mais ils sont exposés à des signaux négatifs. »

Norme sociale

Selon les chercheurs, de plus amples efforts devraient être déployés pour rendre possibles « les rencontres entre citoyens des pays hôtes au cours desquelles on communique une norme prosociale, notamment en rappelant et en soulignant les avantages de la diversité ethnique, du pluralisme religieux et des différences culturelles ».

Cette norme sociale peut aussi être véhiculée par « des reportages équilibrés et informatifs dans les médias et par l’intégration de thèmes reliés aux réfugiés dans les programmes scolaires et universitaires ».

Source

Nos remerciements à nos lecteurs

Aux personnes qui pensent que c'est une plaisanterie, il existe d'autres articles en allemand, comme ici ou ici.

Rappel:

Allemagne: les crimes des « réfugiés » ont explosé. Les médias allemands ont menti, chiffres officiels à l’appui.

23 commentaires

  1. Posté par Yolande C.H. le

    Malgré toutes les attaques terroristes dont les populations du continent européen font l’objet, on ne peut que constater qu’elles ne réagissent pas d’une façon primaire face à un adversaire qui s’impose de façon masquée.
    C’est certainement l’aboutissement et la marque de plus de 2000 ans de civilisation progressivement intégrée (philosophie de l’homme libre, et donc responsable de lui-même et envers la communauté). Certes, des guerres sur le continent ont jalonné l’histoire, pour des questions de territoires à conquérir, mais qu’une multitude de traités de paix ont permis d’assagir.
    C’est donc bien une culture de concorde que les européens ont intériorisée, faisant advenir cette sécurité exceptionnelle, malgré les différences de langues, malgré les différences de niveau économique.

    Cet esprit est corrompu par deux fléaux :
    -l’économie mondiale axée sur l’enrichissement personnel qui balaie tout esprit de partenariat (l’état est la gestion d’un partenariat citoyen)
    -par des « cultures » plus rudimentaires puisqu’elles se nourrissent de contestations, de revendications, de réfutations et de comportements provocateurs et même agressifs pour s’imposer.
    On évoque aujourd’hui souvent la haine. Les peuples européens sont arrivés à se pacifier. (Schengen n’aurait pas pu voir le jour mais malheureusement cela profite surtout à la corruption économique.)
    La haine, on la voit par contre ancrée dans les cultures présentes sur les territoires d’immigrants, ce qui les poussent à venir chercher la sécurité en Europe. Une sécurité qu’ils sont en train de détruire, en réclamant l’accréditation par les européens de leur mode de fonctionnement.
    Quoi de plus normal que certains de ces derniers s’irritent de cette rétrogradation. Il ne s’agit pas de haine que de vouloir protéger un acquis civilisationnel, une sécurité qui a permis le développement de tant de savoir-faire. Car ce qui fait défaut à ceux qui rêvent d’Europe, c’est bien cet acquis et ses fruits. Pour la plupart de ces immigrants, les pays qu’ils abandonnent ont des ressources naturelles qui pourraient leur permettre de vivre dignement : non seulement ils préfèrent venir se servir chez les autres mais en plus il n’y a chez eux aucune remise en question de la source de leurs difficultés.

  2. Posté par miranda le

    Donc une personne qui a la lucidité de comprendre que son pays ne peut pas accueillir toute la misère du monde « doit être une xénophobe »

    une personne qui voit que son pays atteint un niveau de chômage catastrophique et qui n’admet pas que des milliers de personnes arrivent chaque année (300.000 en France) pour grossir le chiffre des chômeurs « doit être sûrement une xénophobe.

    une personne dont la nation était française voit peu à peu sa nation disparaître sous un flot de gens venus d’ailleurs et revendiquant leur particularités ethniques au risque de tranformer son ?pays en « mosaîque » de peuples « est sûrement une xénophobe

    ET CELA, TOUJOURS SELON LES CRITERES NAZIS, mais cette fois-ci DEVENUS par je ne sais quel tour de passe-passe DU NAZISME INVERSé.

    Il y aura vraiment une analyse gigantesque à produire sur la pratique NAZI. Un jour elle peut décider de la suprématie d’une race sur les autres (Hitler et la race Aryenne) et à une autre époque, elle peut décider de l’extinction de la « race » blanche, au profit de toutes les races sur terre. Sociologues, psychanalystes, économistes et tous les spécialistes, SVP, mettez vous au travail.

  3. Posté par miranda le

    ALLEMAGNE est-ce que ta configuration cosmique, ta configuration tellurique produira toujours les MEMES DEMONS?

    N’y a-t-il pas des territoires où aucun humain ne doit s’installer
    .
    Ca me fait penser à d’autres territoires où des haines se perpétuent sur des millénaires.
    Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre.
    Un petit moment de délire, ca fait du bien, quoi que…

  4. Posté par Roby le

    Quand vous avez des tonnes d’avions étrangers remplis de burqa parce que Alger Genève est en dessous de CHF 100.-. la question mérite d’ être posée: « ne mettent-il pas de telles substances dans le kerosène pour les larguer dès qu’ils sont au-dessus de notre pays ? » Indirectement je profite de cette question pour vous aviser que les Algériens viennent aux fêtes de Genève pour y rappliquer avec leurs malades, leur vieux, leur drogués et essayer de se faire soigner à l’oeil et en urgence… dans les permanences psychiatriques de la rue de Lausanne, comme j’ai pu l’entendre par une indiscrétion. Et nombre de ces permanences sont d’origines françaises…

    Vérifiez scrupuleusement vos factures d’assurance maladie, car pour se faire rembourser elles utilisent l’usurpation d’identité avec vos coordonnées laissées en toute confiance, si vous les avez fréquentées. Et si un jour une assurance accident vous refuse la couverture sous prétexte que vous êtes déjà malade à cause d’une pathologie préexistante et qu’on vous impose un médicament alors que vous y êtes allergique, vous comprendrez dans le cercueil tout le danger que représentent ces escroqueries organisées au détriment de nos primes d’assurance. Merci à Maudet et son aspirateurs à problèmes, « Papyrus(e)… comme s’il y en avait pas assez.

  5. Posté par Nicolas le

    Ces chercheurs devraient conditionner l’ocytocine en suppositoire, à enfoncer cinq fois par jour dans le fion des culs en l’air. Ca les rendrait peut-être moins haineux, allez savoir…

  6. Posté par Panache l'Écureuil le

    Darwinisme social, eugénisme perverti, biologisme racialiste, j’en passe, et des vertes et des pas mûres: l’obsession racialiste est toujours aussi présente chez d’aucuns, suivez mon regard…
    Dans le camp d’extermination de Buchenwald, des médecins nazis soumettaient les homos à des expériences endocrinologiques en vue d’intervertir leur orientation sexuelle. Au final, ces cobayes devenaient soit des zombies, soit trépassaient la plupart du temps en proie à des affres inimaginables. Le Danois Carl Vernet, un fervent nazi, était le plus enthousiaste et actif d’entre ces médecins ayant transformé la science en activité criminelle. Après la guerre, avec la complicité tacite des autorités danoises, mais aussi britanniques, il a trouvé refuge en Argentine où il a obtenu un poste dans un institut médical proche du gouvernement.
    André Pichot: La société pure. De Darwin à Hitler.
    # éditions de poche Champs Flammarion n°492 (environ 10 €).
    En septembre paraîtra un livre en anglais:
    A.N.Wilson: Charles Darwin, Victorian Mythmaker (éditions John Murray).
    L’auteur y démontre combien Darwin fut, pour une grande partie de ses recherches et conclusions, rien de moins qu’un imposteur.

  7. Posté par Astérix chez les islamistes le

    Ces grands savants sont sans doute commandité par Merkel

  8. Posté par Hotch le

    Il faut un test grandeur nature, et ça tombe bien, je suis volontaire : je bouffe leur pastille, j’écoute leur propagande, et ensuite on me lâche avec l’armement de mon choix et de la munition en suffisance.
    Seule condition : une immunité totale et irréversible, histoire qu’on ne me facture pas les coûts d’élimination des déchets carnés.

  9. Posté par Aude le

    Ils feraient mieux d’analyser le cerveau des fous d’Allah…..

  10. Posté par Jiff le

    @monde-tombé-sur-la-tête : « Ca alors! Même Orwell n’y a pas songé… »

    Certes, mais par contre, Huxley y avait tellement réfléchi qu’il l’a décrit dans les moindres détails du chapitre portant sur les « écloseries » des différentes castes de son meilleur des mondes.

    Pour avoir une bonne idée de ce qui pourrait nous arriver si nous n’étions pas vigilants et un poil agressifs si besoin est, procurez-vous, à parts égales, du « 1984 » ainsi que du « A brave new world », mixez consciencieusement le tout, disposez votre appareil sur un lit de poliotiques corrompus (jusqu’à la moëlle, hein, car c’est elle qui donne le goût si caractéristique du gloubi-boulga fascisant), puis nappez le tout d’une épaisse couche de moraline pour bien faire culpabiliser les esprits faibles – à servir chaud comme froid, voire réchauffé.

  11. Posté par My Suisse le

    Mengele est de retour! Décidément ces allemands, c’est dans leurs gênes, je leur dis: allez-vous faire f….e bande de nazi!

  12. Posté par Le pragmatique le

    J’avoue avoir de la peine à comprendre, j’étais persuadé que les allemands étaient en mode « tout va très bien madame la marquise ». J’apprends avec stupéfaction qu’ils ont une aversion maladive contre le viol de leurs filles et qu’ils n’ont pas envie de se faire brigander.

    L’évangile n’est plus ce qu’il était, tout fout le camp.

  13. Posté par Michel le

    Tiens, il existe des Allemands  » de souche » et pas des Français…
    Des drogues pour tous, pour tout ! Quand la persuasion ne donne pas les résultats escomptés, on passe à la phase suivante : Bientôt, parmi les vaccins obligatoire , le vaccin anti-xénophobie !
    La solution finale du XXIe siècle, et c’est encore des allemands qu’on retrouve aux commandes !

  14. Posté par SD-Vintage le

    Amalgame ignoble. Ce n’est pas un problème de race : c’est le problème d’une philosophie, certains disent une religion, violente et intolérante que l’on veut nous imposer, et que Ayan Irsi Ali ou Bat Yeor ont très bien décrite.
    Je vomis le nazisme mais j’aime les Allemands (et les strudels et la Lowenbrau !), même si je considère que beaucoup d’entre eux sont incultes, naifs voire un peu lâches, et ce n’est pas une pilule qui me fera changer d’avis sur le nazisme.

  15. Posté par UnOurs le

    Il faut déporter les racistes en Pologne.

  16. Posté par Bussy le

    Chassez le naturel, il revient au galop, n’est-ce pas Dr Mengele ?
    Sans le zyklon, les dons aux « réfugiés » excédaient de 20 % ceux aux Allemands locaux, et ils ne sont pas contents ? Tout doit aller aux migrants, c’est ça ?
    Et ceux sur qui l’ocytocine ne marchera pas, est-ce que des camps sont prévus ?

  17. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Ca alors! Même Orwell n’y a pas songé…
    Et en plus conçu par des allemands… pourquoi pas simplement les tuer, ces racistes xenophobes islamophobes? (Ah oui c’est souvent justement ces racistes qui sont ceux qui travaillent et financent vos délires par leurs impôts, n’est-ce pas?)
    Cela revient exactement à administrer de force un immunosuppresseur à des sujets auxquels on injecte des cellules cancéreuses….
    Quand est-ce que les peuples vont enfin se réveiller?

  18. Posté par leone le

    Attendez quelque peu et cette merde se trouvera dans l’eau du robinet, on l’ingurgitera sans s’en rendre compte comme l’iode dans le sel de cuisine.

  19. Posté par Révoltée le

    Et ils vont nous l’innoculer de force leur molécule ?? A quand une molécule anti-connerie ?

  20. Posté par Yolande C.H. le

    Si l’ocytocine possède de tels effets bénéfiques, distribution générale aux populations du continent africain (Maghreb inclus) et du Moyen-Orient, pour tarir leurs conflits inter-ethniques et religieux, et ne pas importer leur hargne dans les pays qui ont réussi à se pacifier.

  21. Posté par Stefan le

    C’est également prévu de distribuer cette hormone aux « réfugiés « ?
    On parle toujours de xénophobie du pays « accueillant « , or, vivant dans une région dont le taux d’étrangers est passé de 11 à 60% en 30 ans, j’ai constaté que les plus racistes sont les étrangers eux-mêmes. Les Bosniaques envers les Kosovars, les Marocains envers les Tunisiens, les Africains entre eux, et évidemment pour certains une haine viscérale envers les Suisses.
    Pour les envahis, pardon, les indigènes, je n’ai pas constaté de xénophobie particulière, mais un désir de retrouver la paix, la sécurité et une homogénéité culturelle et linguistique.
    C’est compris dans la petite pilule ?

  22. Posté par UnOurs le

    Proposition: la police allemande devrait traquer les racistes, les concentrer dans des camps où des médecins spécialisés dans l’antiracisme biologique pourraient y pratiquer des expériences de progrès. Evidemment, dans l’attente de leur transfert, les racistes devraient pouvoir être identifiables, par exemple avec une marque apposée sur leurs vêtements. Et ne jamais oublier que la diversité rend libre.

  23. Posté par fred le

    Pendant ce temps là à Barcelone une camionette fonce sur la foule. Sur son site rtl.fr la rédaction parle d’incident…..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.