Pour un Conseil fédéral bourgeois

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
DécaPalaisFédéral

Le Conseil fédéral s'apprête à vivre une révolution bourgeoise inédite depuis bien longtemps. A la suite des dernières élections fédérales, le PLR et le PDC ont placé de nouvelles personnes à leur tête, nettement moins conciliantes avec la gauche que leurs prédécesseurs. Cela ne manquera pas d'influencer la composition du prochain gouvernement qui va marquer un fort virage à droite. S'il est toujours difficile de prévoir le résultat d'une élection au Conseil fédéral tant sont nombreuses les variables incontrôlables, on peut néanmoins se risquer à quelques pronostics. Favori pour succéder à Didier Burkhalter, le Tessinois Ignazio Cassis peut compter sur un fort soutien du camp bourgeois, las de voir des Conseillers fédéraux issus de ses rangs servir la soupe à la gauche. Aux côtés d'une UDC unanime, le PDC apportera lui aussi un fort soutien au Tessinois, ceci en vue du départ de Doris Leuthard. Les Démocrates-Chrétiens veulent eux-aussi profiter d'une personnalité conforme à la ligne défendue par Gerhard Pfister, ayant pour ce faire besoin du soutien bourgeois. Par la suite, il sera temps pour Karin Keller-Sutter d'entrer elle-aussi au Conseil fédéral, ce qui ne manquera pas de ravir le Parti socialiste, toujours soucieux de parité.

Disposant d'une confortable majorité aux Chambres, les trois partis bourgeois ont enfin décidé de traduire cette situation au Conseil fédéral, conscients qu'ils n'ont nul besoin de la gauche pour obtenir ce qu'ils veulent. Compte tenu du mode d'élection de nos Sages, la traduction du résultat des élections fédérales au niveau gouvernemental prend du temps mais elle s'annonce au cours de cette législature, au plus tard dès le début de la prochaine. Les représentants socialistes ne vont pas tarder à se sentir bien seuls face à une majorité enfin unie et cohérente et on se réjouit d'ores et déjà d'entendre Christian Levrat revenir avec l'idée de quitter le Conseil fédéral pour passer dans l'opposition, soutenu en cela par les Jeunes socialistes poussés encore plus à gauche par leurs prochaines déconvenues.

Le temps de l'arrogance est derrière pour le Président du PS qui, du haut de ses 20%, entendait soumettre ses adversaires à ses vues avec la complicité de Christophe Darbellay. Dorénavant, ses coups de menton n'atteindront plus que les membre du parti à la rose, heureux d'entendre que le grand chef ne va pas se laisser faire. Ailleurs, c'est peut-être avec joie que certains auront à cœur de ramener l'homme à sa vraie place, écoutant avec plaisir les glapissements outrés du personnage dont on aura rogné les dents.

A propos de dents, l'annonce de la candidature de Pierre Maudet ne surprend personne, l'homme se voyant en Macron helvétique, ce qui n'est pas du meilleur augure au vu de la chute du président français dans les sondages. Il est évident que PS et Verts vont lui trouver nombre de qualités, sa double nationalité, ses penchants europhiles ou la régularisation des sans-papiers étant de nature à séduire à gauche. Les camarades devraient néanmoins avoir les déclarations d'amour discrètes étant entendu que s'annoncer au sein des groupes parlementaires bourgeois en qualité de candidat de la gauche n'est pas une garantie de succès pour notre bouillant magistrat.

Nous verrons courant septembre si la stratégie retenue donne ses premiers résultats avec le retour du Tessin au Conseil fédéral. L'élection d'Ignazio Cassis constituera la première étape visant à doter notre pays d'un gouvernement enfin en phase avec sa population, un gouvernement conscient de nos intérêts et prêt à les défendre face à des partenaires d'autant plus voraces que nos Sages leur disaient oui avant de savoir quelles étaient leurs revendications. Il ne serait dès lors pas surprenant que l'armée soit très vite déployée à notre frontière sud, une frontière qu'Ignazio Cassis connait bien.

La Côte-aux- Fées, le 04 août 2017.                         Yvan Perrin

16 commentaires

  1. Posté par Dominique Baettig le

    Pour un Conseil fédéral suisse, pas un compromis « bourgeois » libéral…Maudet(Macron) est exclu évidemment, comme Moret…

  2. Posté par aldo le

    Et la Tribune de Genève du 5-6 août 2017 , et Arthur Grosjean paient-ils un abonnement à lesobservateurs.ch. La lecture des pages Maudet, laisse entendre qu’ils s’inpirent largement de ces informations. Après avoir maquillé systématiquement les commentaires tamedia-pravda en leur faveur et éradiquer les commentateurs remuants, pour ne plus rien avoir à faire, leurs sources se raréfient naturellement et définitivement comme leur lecteurs.

  3. Posté par Dominique Schwander le

    Je ne suis pas aussi optimiste parce que, comme dans trop d’hôpitaux, je vois à Berne, de plus en plus de médiocres et de satellites de la gauche et du politiquement correct.

  4. Posté par lucie le

    Un grand merci egalement pour ce message d’espoir, Monsieur Yvan Perrin !

  5. Posté par aldo le

    Les ambitions de MAUDET YAKAPA voir http://lesobservateurs.ch/2017/07/25/pierre-maudet-lhomme-qui-murmurait-a-loreille-des-gauchos/ aldo le 25 juillet 2017 à 21h24 … sont un très grave danger pour la Suisse. Il veut se présenter en indépendant, ce qui peut signifier soit qu’il n’a pas le feu vert du PLR vu sa médiocrité, soit que la médiocrité du PLR participe à un mauvais coup en sous-main, spéculant sur un complot de traîtres. Du déjà vu.

    En contre-partie il a des assurances suspectes certaines de tous les comploteurs du parlement pour avoir pareille audace. Car avec un échec il risque d’être totalement cuit comme conseiller d’Etat, ce qu’il mérite amplement. Ce sera une éjection bienvenue et définitive de la politique.

    On peut déjà voir poindre le fantôme de la Widmer-Schlumpf et toutes ses trahisons au service des gauches totalitaires et des puissances étrangères voulant couler notre économie et nos banques. Même si elles n’étaient pas parfaites cela ne justifiait pas les conséquences sur l’emploi, et les rattrapages des milliards d’amendes sur les comptes des clients, donc des clients qui n’avaient rien à se reprocher sinon de leur faire confiance. Quand j’écrivais « YAKA changer de sexe », je n’étais pas très loin de la vérité. « EVELINE MAUDET » future femmelette du C.F. ? Elle n’est donc pas loin de baisser son froc pour avoir les voix de tous les parlementaires conspirateur, prompts aux pires trahisons. Et c’est cette presse tamedia-pravda mondialiste comme lui, qui fait l’arbitre et veut nous imposer cet asticot. Il y a bien du souci à se faire pour l’avenir. C’est cette presse qu’il faut détruire de toute urgence ! Par qu’elles méthodes ? YAKA téléphoner aux islamistes…

  6. Posté par Galapias le

    Excellent article de Perrin dont je retiens que Maudet est binational, il s’identifie parfaitement avec le Macron d’en face dont la chute est programmée. Avec Ada Marra, de Quattro et autres profiteurs du Kosovo ils est temps de supprimer cette absurdité de permettre de se servir à deux endroits !!
    L’Autriche n’est pas tombée dans le piège de cette absurdité.

  7. Posté par Palador le

    Pierre Maudet : un pied dans l’ultra-libéralisme pur et dur, un autre dans la gauche mondialiste et immigrationiste. Un véritable cauchemar pour le petit peuple…

  8. Posté par Marie-France le

    @Batmane
    C’est un risque inérant à un parlement ou gouvernement de milice…Mais , à condition qu’ils ne se laissent pas influencer, cela permet aux élus d’être bien informés sur tel ou tel sujet à débattre…
    e

  9. Posté par Le pragmatique le

    Merci pour ce message d’espoir…

  10. Posté par UnCanidé le

    Maudet : binational franco-suisse, coopté au Bilderberg, pour l’adhésion à l’UE(rss), immigrationniste, mondialiste, politique socialo-compatible : ce type à tout pour plaire à l’oligarchie et finira tôt ou tard au Conseil Fédéréal afin de contribuer à achever la Suisse en tant que pays libre et indépendant. Il déclare, sans rire, au téléjournal, vouloir s’inspirer de Macron…

  11. Posté par Juan Pablo le

    Pierre Maudet ? C’est du copié collé de D. Burkhalter. Merci, on a assez donné!

  12. Posté par Peter Bishop le

    Ils sont tous gaucho-mondialistes sans exceptions. Meme au sein de l’UDC il y en a…

  13. Posté par Nicolas le

    Un double-national au CF ne peut ravir que ceux qui souhaitent la fin de notre pays.

  14. Posté par philippe le

    il ne faut pas se faire d’illusion ,quand les caisses seront vides les socialistes donneront la patate chaude au centre droit qui va de nouveau pomper la classe moyenne !. Après la gauche c’est toujours ainsi.

  15. Posté par Batman le

    Alors là je ne comprends pas la position d’Yvan Perrin.

    Ignazio Cassis est l’exemple-type du politicien inféodé aux lobbys qui font tant de mal à notre pays. Alors venir dire qu’il permettra à notre gouvernement d’être plus en phase avec sa population me surprend autant que cela me déçoit de sa part. Car à choisir entre Pierre Maudet et Ignazio Cassis, je ne suis de loin pas certain que nous gagnerions au change avec le second.

  16. Posté par benz le

    Dieu vous entende monsieur Perrin, Dieu vous entende

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.