La reconquête de l’Espagne…

stop-the-invasion

7 août 2017, 5 h du matin (3 h heure suisse) : le moment où quelque 200 migrants forcent la frontière de l’enclave de Ceuta.

Leur nombre est impossible à estimer pour le moment car ils se sont échappés en courant et dispersés dans la ville.

On les voit ici exulter dans les rues :

Source vidéos : Faro TV Ceuta

Voir aussi l’article d’Arcinfo.ch :

Espagne: près de 200 migrants ont forcé la frontière de l'enclave de Ceuta

4 commentaires

  1. Posté par Pazos Hermida le

    Ils faut les faire retourner vers l, Afrique

  2. Posté par Jean-Francois Morf le

    L’enclave peut être abandonnée à son sort par l’Espagne…

  3. Posté par miranda le

    Madame ANA BONO dans l’article d’aujourd’hui sur ce site a au moins le mérite de nous éclairer.

    La majorité ne vient pas de pays en guerre et beaucoup d’entre eux ne sont pas si pauvres que cela puisqu’ils peuvent payer une somme « énorme » pour venir en Europe.

    Ils viennent avec l’idée d’acquérir avec une grande facilité tout ce qui leur ferait plaisir au niveau matériel.

    Ce sont avant tout des êtres matérialistes comme il y en a des tonnes sur terre.

    MAIS LEUR PETIT ESPRIT SE TROUVE CONFRONTE A LA REALITE. CE QUI LES FAIT DEVENIR « MEPRISANTS, INSULTANTS ».

  4. Posté par hausmann conrad le

    De pire en pire la racaille se croit tout permis! Ils nous envahissent avant de nous jeter à la mer et cela dans quelques années! Nos « autorités » sont aux abonnés absents !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.