France. Quartiers sensibles : « Notre pays est menacé d’explosion à tout moment »

France-Patriotisme-2

Après la baisse des crédits aux collectivités prononcée par le gouvernement, des maires s'inquiètent de la situation dans les quartiers sensibles, dans une tribune publiée dans le "JDD".

Les maires sont alarmistes. Dans une tribune publiée dans le JDD dimanche, des maires ne masquent pas leur mécontentement face à la baisse de budget concernant la politique de la ville, comprise dans la baisse des crédits aux collectivités décrétée par le gouvernement. Au cœur de leurs inquiétudes ? Les quartiers sensibles.

"Notre pays est menacé d'explosion à tout moment"

"Aujourd'hui de nombreuses villes sont au bord de l'épuisement", interpellent les huit cosignataires (dont six maires) de cette tribune : "Les quartiers se sont ghettoïsés, les trafics s'y sont largement intensifiés. Dans ces quartiers dits prioritaires, notre pays est menacé d'explosion à tout moment."

Si "l'arrivée de réfugiés" et "la hausse du décrochage scolaire" font partie des problèmes notables dans ces quartiers, la tribune a également vocation à attirer l'attention sur "le phénomène alarmant de la radicalisation". "Tout cela concerne l'ensemble de la société française et fragilise notre République", estiment les cosignataires.

Ils pointent par ailleurs la situation des "femmes isolées sureprésentées dans les quartiers de zones urbaines sensibles" alors qu'une "famille monoparentale sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté" : "Ces femmes se démènent pour tenter d'éduquer leurs enfants et survivre. Soutenons-les pour les aider à s'en sortir."

Source

12 commentaires

  1. Posté par Michel le

    La « politique de la ville » n’a été qu’une vaste fumisterie du genre de celle des « centres de déradicalisation » . Les socialauds sont les champions du monde pour créer des machins-tonneaux-des-Danaïdes. Le pognon est allé aux amis bien placés, à permis de s’offrir des voix pour remplir les urnes pour les futurs mandats. Maintenant, les municipalités habituées à calmer « le jeu » avec des largesses, flairent le danger imminent, pressentent que le vent va tourner et comprennent que maintenant elles vont être acculées et devoir rendre des comptes des deux côtés : Aux patriotes et, surtout , ils vont avoir réellement affaire aux sauvages, aux sans-lois, dont, jusqu’à présent, ils arrivaient à gérer la pression, grâce à cet indispensable pognon-bouton-évacuateur du trop plein de pression qui sera désormais H.S. : La cocotte va exploser …
    La politique cela se pratique sur le long terme, ils ont joué dans le court terme ! Ils ont cru que la  » paix sociale » pouvait s’acheter, mais ont oublié que lorsqu’on ne paie plus, les parasites réclament ce qu’il croient être un dû ! Et ce ne sont pas des gentils manifestants à poussettes et bébés du genre « Manif pour Tous », qu’ils trouveront ! Ceux-là sont des méchants ! Genre gauchistes à Nantes, supporters de la cause palestinienne, de l’E.I ! Hou, ça va faire mal !

  2. Posté par Frontalier74 le

    #Miranda :
    Politique de la ville 2005-2015 : 48 milliards d’€.
    30 députés (de droite) demandent la création d’une commission d’enquête début 2017 pour évaluer l’efficacité réelle de cette politique.
    A suivre…

  3. Posté par miranda le

    SOLUTION DE SECOURS POUR LES MAIRES

    – Mes chers petits maires, vous possédez tous des terrains ou des pelouses autour des cités d’aujourd’hui. ou des terrains un peu plus loin.

    -Savez mes chers petits maires, qu’un potager permet à une famille de quatre personnes d’économiser 4000 euros par an?
    Donc vous attribuez avant tout un terrain aux familles monoparentales.

    -Savez-vous mes chers petits maires que la permaculture permet à 1000 m2 de produire 32000 légumes, renouvelables à gogo?

    Donc 10 m2 permettrait à une famille monoparentale de produire : 10 m2 = 320 légumes renouvelables à gogo ?Ce serait mieux d’attribuer ces terrains à ces personnes ou autres cas graves

    plutôt qu’à des familles ayant déscolarisé leurs filles parce qu’elles ne pouvaient pas porter le foulard? Ainsi ce terrain au lieu de devenir un jardin ouvrier-potager a été occupé par une école de type salafiste. Ca c’est passé où ça ? A SEVRAN. Avec l’argent des contribuables.

    Ou est-ce que ce type de jardins autour des cités a été créé : A MARSEILLE où la mairie d’arrondissement a fait preuve de bons sens.

    Et savez-vous mes chers petits maires de France et de Navarre ce que cela a créé ces petits jardins ouvriers-potagers : DE LA CONVIVIALITE ET DE L’ENTRAIDE. On croirait retrouver l’ambiance amicale et fraternelle des films de Renoir, revu et corrigé à la façon marseillaise..
    ET LES ENFANTS DEVIENNENT PLUS SEREINS, PLUS ATTENTIFS PARCE QU’ILS AIMENT QU’IL Y AIT DES ECHANGES ENTRE ADULTES. CA LES NOURRIT.

    ET LA RACAILLE S’ELOIGNE parce qu’elle n’aime pas ce qui est beau et bon.

  4. Posté par hausmann conrad le

    Et alors? Excuses au colonialisme et regroupement familial : Résultat des quartiers entiers oü les allogènes font leurs lois ,contre les femmes par exemple. Il y a bien longtemps que je pensais qu’un jour cela ne passerait plus !

  5. Posté par miranda le

    QUEL DOMMAGE, j’ai oublie le chiffre accordé aux zones sensibles, mais ça se chiffrait en
    quand-même en « milliards ».

    Répondez toujours aux demandes d’un enfant : il n’aura aucune reconnaissance.

    Faites la même chose avec ces populations, qui pensent QUE TOUT LEUR EST DU et c’est la même chose : aucune reconnaissance.

    Quand elles connaîtront le manque : la reconnaissance viendra.

  6. Posté par Claude le

    On coupe les subventions, allocations et autres versements à ces gens qui manque cruellement de patriotisme et de reconnaissance envers la France, pays d’accueil !! Les gens doit s’assumer

  7. Posté par Baron d'Bobard le

    Toute somme investie dans ces zones de non-droit est perdue. Acheter la paix sociale devient exorbitant pour l’état français..

  8. Posté par Caillette aux herbes le

    C’est mécanique(ta….) , ça doit péter , c’est tout ; y a des règles ethnologiques très logiques ; c’est comme ça , même si ça nous hérisse le poil .

  9. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Il n’y a plus d’argent pour acheter la paix civile?
    Surement on pourrait racler les fond des tiroirs et trouver vite encore quelques milliards pour une cause aussi noble et importante.

  10. Posté par Aude le

    Sauf erreur et selon un éducateur socialiste travaillant dans une de ces banlieues…,
    c’est précisément là…que la République francaise a investi un gouffre d’argent….et le résultat?
    Bon…ils iront jouer au foot avec Jupiter…..Un ballon ne coûte pas des masses …et l’argent du business de la drogue? Toujours super nippés….motorisés au dernier cri…..voiture de luxe parfois….
    Quand aux appuis scolaires, vu qu’une partie ne fout rien au collège…ils trouveront des jeunes au chômage bénévoles pour aider leurs marmailles?
    De toute manière…plus ils ont de fric…moins ils en font….
    Ils diront la France nous a niqué….et plus l’inverse….
    En tous les cas…ce n’est pas avec de l’argent reçu qu’on réussi…c’est avec la volonté de s’en sortir….eh…oui….

  11. Posté par Bussy le

    Macron a raison, faut arrêter de chouchouter ces banlieues, c’est comme l’Afrique, depuis le temps que le fric y coule à flot et que rien ne change !
    En plus, ils vivent très bien du trafic !
    Et les femmes isolées avec une multitude d’enfants….. faudrait peut-être assurer sa situation avant de pondre des gosses, non ?
    Et les maires qui pleurnichent sont certainement ceux qui appellent cette immigration musulmane pour se faire des voix, qu’ils assument et la diète ne fait que commencer, plus il y aura de pompeurs d’alloc, moins il y aura de moyens !

  12. Posté par kitty le

    Oui mais non, faut pas le dire . Tout va bien disent ils. Depuis le temps que ça explose dans ces quartiers  » sensibles  » , vous avez vu la tronche des dits sensibles ? Quand ça pétera dans la figure des bien-pensants ils diront encore que tout va bien ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.