France. Un journaliste du service public : « Il est efficace de stigmatiser encore et toujours des partis comme le FN »

Sylvain Bourmeau2

Le journaliste Sylvain Bourmeau, ex-directeur adjoint de Libération et travaillant à France Culture la radio de service public, s’est exprimé sur twitter.

 

 

Sylvain Bourmeau

 

 

Nos remerciements à 

9 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    ou comment les journalistes qui prétendent combattre les Fake News sont les pires manipulateurs qui soient.

    En tout cas, jolie destruction de la démocratie via des médias corrompus. C’est très très sale.,

  2. Posté par aldo le

    C’est une évidence. D’apparence seulement ? Je me méfie de cette déclaration, non pas de sa réalité mais de ce qu’elle pourrait bien cacher. Pour plusieurs raisons, parce qu’elle pourrait être là par pure stratégie, à la fois pour stimuler d’autres journalistes à l’imiter, mais aussi pour cacher l’ampleur des tricheries organisées durant les campagnes présidentielles. Avec les outils Google il était possible de suivre en 2002 la notoriété de Marine Le Pen face à tous les candidats. Durant les dernières semaines, elle était devant tout le monde et ce n’est qu’environ un jour avant la fin du scrutin que Hollande a brusquement passé au-dessus. Certes on peut s’interroger sur l’influence d’internet vis-à-vis de ceux qui n’y vont pas et considérer que ce sont « vieux » formattés par des 50 ans de propagande anti-nazie servant à blanchir de toute suspicion les nouveaux nazis qui se sont profilés depuis et qui ont gagné la présidentielle. C’était quand même très intriguant et pour 2017 on peut affirmer que les tricheries multiples ont fait élire Macron. https://www.youtube.com/watch?v=bmKG5i0dCyM

  3. Posté par TulliaCiceronis le

    @hmj1937 – Votre commentaire est le plus amusant qu’il m’ait été donné de lire ces derniers temps. Excellent.

  4. Posté par miranda le

    BEN VOYONS, les 11 millions de votants seraient tous des fachos, des racistes, des gens sans morale, sans humanité? n’est-ce pas Mr Bourneau?

    Vos enfants et petits enfants vous mettrons le nez dans la réalité qu’ils vivront. Et ils vous demanderont :
    pourquoi n’as-tu pas agi au moment où il le fallait pour maîtriser l’Islam?
    pourquoi sommes nous devenus une minorité impuissante ?
    pourquoi n’avons nous plus notre mot à dire sur le destin de la nation?
    pourquoi suscitons-nous le rejet?
    Pourquoi as-tu ignoré ce fameux plan Kalergi? que tu prenais pour un fantasme.

  5. Posté par hmj1937 le

    Quelle tête il a ce pauvre diable. Il transpire la tristesse, le malheur, le désespoir ……

  6. Posté par Claude le

    Encore un de gôche qui la ramène à mauvais escient. Les journaleux subventionnés qui font cet sorte de boulot c’est vraiment dégeul … sse. Ces merdias sont à plaindre, de moins en moins de personnes lisent leur torchon de papier.

  7. Posté par Varven Fel le

    Ha,ha,ha…11 millions de votants en mai dernier ont prouvé le contraire… L’efficacité du service public ? On rigole… les audiences s’effondrent, les gens jettent leur télé plutôt que de continuer à subventionner le pré carré des Cohen, Evin et cie… Encore une législature, et ce système volera en éclat.

  8. Posté par Pholos bob le

    Nous on n’a pas besoin de stigmatiser la gauche pour faire comprendre à la population qu’ils sont complètement ravagés sous leurs faux airs de saints. Il n’y a pas plus cerveaux biais de jugement que le leurs.

  9. Posté par Aude le

    On peut aisément l’appeler Sylvain le Bourreau…on enlève le M et on rajoute un Rrrr……
    Quel piteux mec…payé par le Peuple pour emmmerder le Peuple…….
    Et Pourquoi…les francais ne le stigmatiseraient pas?
    Chacun son tour…histoire de comprendre ce que cela fait…..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.