Au gentil bobo de ma famille

Gérard Brazon
Ancien Conseiller municipal et permanent syndical, souverainiste, responsable politique à Siel
bisounours-lunettes-roses

Lors d'un Week-end en famille, je fus fort contrarié par un propos qui m'a touché et je dirais même blessé. Je ne suis sûrement pas le seul "islamophobe" à avoir vécu une remontrance, un rejet, une vindicte de la part d'un membre de sa famille.

Il est vrai que dans un vide grenier, une petite brocante ayant eut lieu dans un village, au fin fond du Loir et Cher, j'aurais pu éviter de montrer mon étonnement devant deux ou trois voilées qui circulaient avec leurs mômes, sans compter celui qui était en attente d'une sortie prochaine !

J'aurai pu atténuer mon agacement devant ces voilées qui chipotaient le prix de quelques vêtements,  comme si elles étaient aux souks. Oui, c'est vrai, j'aurai pu me taire, lorsqu'un peu plus tard, je vis une autre femme voilée, qui vendait des bibelots. Pas très malin, en famille, que d'affirmer que jamais je n'achèterai quoi que ce soit chez elle !

Et puis vint le clash, quand vint ma réflexion spontanée sur le fait que je ne supportais pas de voir des voilées afficher leur religion et encore moins dans un village de campagne.

Il n'y a rien de pire qu'un membre de la famille qui vous dit que votre obsession l'agace, que votre islamophobie l'ennuie, que votre discours est limite raciste, d'extrême droite, et que finalement "cela ne m'étonne pas que tu ai voté Front National".

On est toujours prêt à se battre, lorsque l'adversité vient d'ailleurs. On peut toujours répondre, argumenter, et se défendre lorsque l'interlocuteur n'est pas de chez vous, issu de vos tripes, de votre sang !

Tout ce que vous êtes capable d'énumérer sur le fait que l'islamophobie n'est pas du racisme, que le voile est un signe religieux servant à marquer la femme, la mettant en situation d'être inférieure, que le Coran est intrinsèquement mortifère,etc. Tout s'efface...

Vint les classiques arguments des gentils bobos, le discours "humanistes", les appels à la compréhension, à l'acceptation des différences, et le choc soudain et brutal, que votre combat n'a jamais été intégré, imprégné, compris par ce/ces membres proches de votre famille, pas plus que vos engagements politiques et votre combat patriote.

Ainsi donc, vous avez protégé votre progéniture, satisfait ses demandes, obéit aux désirs familiaux, mit dans de bonnes écoles, écarté les dangers des fréquentations douteuses, engagé dans des chemins scolaires et universitaires.

Vous avez été soulagé de voir que votre progéniture avait trouvé sa voie, et qu'elle se réalise sur de bonnes bases. Celles que vous pensiez être, au minimum, un peu les vôtres !

Vous réalisez que votre discours, et toutes les bonnes raisons pour lesquelles vous avez mis en place cette protection, se retournent contre vous. Vous n'êtes plus qu'un "extrémiste de droite", un islamophobe, limite raciste, et que ce serait bien qu'enfin, vous compreniez que le passé, c'est le passé, que l'Histoire c'est l'histoire, que l'avenir, c'est l'acceptation de l'autre, du différent, y compris de la femme voilée, etc.

Exit Victor Hugo: Il n’y a pas d’arbres ni de plantes sans racines ! Il n’y a pas d’avenir sans passé.

Bienvenue Guillaume Faye: Pour réussir socialement, il faut avoir une position qui aille dans le sens de la soft idéologie antiraciste, immigrationiste et égalitaire comme au temps de l'URSS, où il fallait être prosoviétique !

On découvre que les parents éduquent, protègent, aiment, et ont eu souvent peur pour leurs enfants ! Qu'ils ont maladroitement parfois, tenté d'enseigner leurs vécus, leurs expériences. En fait, ceux qui formatent, c'est l'entourage, les amis, l'école et les cours formatés, l'enseignement universitaire, et font de votre progéniture, des sortes d'étrangers au second degré qui vous regardent, et vous jugent avec des "critères droits de l'hommistes" et des pseudos "valeurs républicaines", contre lesquelles pourtant, vous aviez voulu les mettre en garde hier, en leur donnant un esprit critique !

Vient le jour ou parents, vous réalisez comme cette mère Iranienne, que sa fille la surveille à la demande de son école, pour savoir si elle se maquille ! La petite fille ne voit pas le mal ! Elle pense qu'elle rend service à sa mère !

Alors, étant incapable de faire monter la chaudière et aller à l'explosion familiale, j'ai acheté un drapeau Français. Un tellement grand, que je ne sais toujours pas où le mettre chez moi ! Je l'ai acheté à un Africain ! Un drapeau de la France me disait-il ! Même pas honte...

Au cas où ce membre de ma famille devait me lire, je voudrai lui dire cette phrase de John Donne : n'envoie jamais demander pour qui sonne le glas : il sonne pour toi.

Qu'il écoute bien cette vidéo, et qu'il sache bien pourquoi je me suis lancé dans ce combat contre une idéologie mortifère. Pourquoi j'exècre au plus haut point l'islam et tout ce qu'il représente, voile islamique compris, outil premier de sa propagande ! Qu'il comprenne enfin que je suis bien plus humaniste que lui, bien plus amoureux de la liberté que lui, bien plus fier de mon pays et de son Histoire, et que je crois toujours comme il y a 40 ans, comme l'affirmait Aragon que : la femme est l'avenir de l'homme !

.

Gérard Brazon

10 commentaires

  1. Posté par trafapa le

    Cher Monsieur BRAZON (que je lis toujours avec attention) , J’ai réglé le même problème très rapidement après ma 1° carte chez Mr. Jean Marie LE PEN en 1984 , j’ai envoyé balader toute ma famille vertement ; 33 années plus tard , je m’en félicite ; hélas l’évolution doit amener à nous ces attardés . Bien le bonjour !

  2. Posté par Maurice le

    La plupart des Français se doit d’être antichrétienne. C’est peut-être pour cela qu’ils se sentent si proches des musulmans, car le jacobinisme républicain, le républicanisme laïque, la laïcité républicaine, tous adhèrent à ces dogmes qui ont quelques ressemblances avec le mahométanisme, pendant que la minorité vraiment chrétienne doit faire semblant d’être républicano-etc. C’est ça la liberté d’expression en France : camoufler ses opinions lorsqu’elles ne correspondent pas à la bien-pensance totalitaire.
    La vidéo parle des chrétiens et c’est abominable ce qui leur arrive, mais les Français ne sont plus des chrétiens donc ils ne peuvent pas être empathiques avec ce que dénonce cette jeune femme. Libre à eux de ne plus être libres…

  3. Posté par Krom le

    Vous n’êtes pas seul ! Et la jeune génération n’est pas si bêlante que la nôtre (j’ai 50 ans); les gamins ouvrent les yeux, je vous l’assure ! Je n’attends que des problèmes avec l’islam (pas de majuscule). je suis Islamo-négatif. Majuscule. Pas raciste, respectueux de l’humain. Mais ce qui se profile n’est pas humain. c’est l’injustice la plus profonde.

  4. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    A Bussy- malheureusement je crains que c’est plutôt le contraire: plus on en voit, plus on s’y habitue et on oublie comment c’était avant et comment ca devrait être.
    Alexandre Pope a écrit magnifiquement:
    “Vice is a monster of so frightful mien, As to be hated needs but to be seen;
    Yet seen too oft, familiar with her face, We first endure, then pity, then embrace.”
    Traduction très artisanale:
    Le vice est un monstre au visage si effrayant, il suffit de l’apercevoir pour le détester;
    Néanmoins, vu trop souvent, ce visage devenu familier, d’abord nous l’endurons, puis le plaignons, puis l’embrassons.

  5. Posté par Philippe le

    C’est effectivement blessant de se faire traiter de raciste ou de facho par des membres de sa propre famille. On doit malheureusement se rendre à l’évidence que beaucoup de jeunes (et moins jeunes) on le cerveau lavé par le politiquement correct, ce qui les empêche de voir la réalité en face. Pour eux, le réveil sera terriblement douloureux. Comme disait Jean De La Fontaine « Nous ne voyons le mal que quand il est venu »

  6. Posté par Nicolas le

    De l’amour et de l’éducation prodigués à ses enfants, on est en droit d’espérer une reconnaissance posthume.

  7. Posté par Spipou le

    Je me souviens de ma stupéfaction quand j’ai vu apparaître les toutes premières voilées dans ma petite ville de banlieue, il y a une bonne quinzaine d’années.

    Maintenant, c’est monnaie courante…

  8. Posté par Julie Rochat le

    Aujourd’hui je suis allée faire des achats au centre MMM à Crissier. Ben….. Entre les plus ou moins bronzés et les voilées je me suis quand même demandé à quel endroit je me trouvais exactement……. Incroyable comme ils se (dé)multiplient…..

  9. Posté par Alain le

    Moi aussi je ne supporte pas de voir des voilées afficher leur religion dans mon quartier à Lausanne !

  10. Posté par Bussy le

    Avec le temps, je pense que tout le monde ouvrira les yeux, les veaux se réveilleront, et il ne sera peut-être pas trop tard…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.