Irlande : le projet de transformer un couvent catholique historique en une mosquée fait polémique

post_thumb_default

 

Une polémique a éclaté à propos des plans proposés pour convertir un couvent historique en une mosquée. L’homme d’affaire pakistanais Mohammed Aslam a l’intention d’acheter un couvent historique protégé à Co Roscommon et de le transformer en une mosquée. Le développeur a offert une offre pour le couvent de St Mary’s à Ballaghadereen, qui a […]

Cet article Irlande : le projet de transformer un couvent catholique historique en une mosquée fait polémique est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Panache l'Écureuil le

    En plein coeur des villes françaises, bon nombre d’établissements scolaires étaient autrefois des monastères, tel le lycée Fustel de Coulanges à Strasbourg par exemple, contigu à la cathédrale de surcroît. Donner, ou plutôt abandonner à des mahométans de tels lieux chargés d’histoire liée au christianisme, c’est inévitablement et symboliquement se soumettre, et donc se vendre à l’islam. Un couvent peut être transformé en bibliothèque, en centre culturel avec salles de musique où l’on pourrait goûter à loisir Bach et Messiaen, etc, etc. Il suffit d’avoir de l’imagination.
    Si ce Mohammed Aslam veut spécifiquement acheter un couvent historique, c’est loin d’être innocent. Son choix se porterait-il spontanément sur une brasserie désaffectée où l’on produisait d’antan la boisson de Gambrinus? Que nenni! Franchement, y’en a qui nous prennent vraiment pour des poires, et je ne parle pas de l’eau-de-vie de poire!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.